Caza joue son rôle dans le manga

27 octobre 2011 2 commentaires

Si Philippe Caza se fait rare au niveau des sorties BD depuis quelques années, on peut croiser ses dessins sur quelques couvertures de romans de SF, dans le Psikopat (après avoir participé à feu Siné Hebdo) mais aussi, une fois n’est pas coutume sur ActuaBD, dans certaines sorties liées aux Jeux de rôle.

Les rôlistes se souviennent en effet de la magnifique et terrifiante couverture du livre de règle de L’appel de Chtulhu 5ème édition réalisée par Caza.

Eh bien, ce jeu, inspiré de l’œuvre de H.P. Lovecraft, fête cette année ses trente ans. Et il reprend, dans un recueil luxueux et particulièrement étoffé paru cet automne (qui comprend 400 pages de règles, de backgrounds, d’outils, d’illustrations et une campagne !), les dessins que Caza avait réalisés pour la couverture, avec ses roughs, et pour l’écran de jeu. Si les joueurs ne sont pas dans l’ambiance avec ça, c’est à n’y rien comprendre.

Et en cadeau bonus, une illustration originale de 2011. Un très bel objet (bravo aux éditions Sans-détour qui ont repris la licence), indispensable pour aller taquiner Nyarlathotep ou Yog Sothoth.

(Au rayon passerelles entre le jeu de rôle et la bande dessinée, à noter que les éditions Sans-détour publient également un jeu basé sur le monde de la série La Brigade chimérique, scénarisée par Serge Lehman et Fabrice Colin et dessinée par Gess aux éditions L’Atalante.)

Caza joue son rôle dans le manga
La fameuse couverture
Ses roughs
L’écran de jeu
Et l’illustration inédite

Les rééditions de classiques, c’est bien, mais la création, c’est encore mieux. Et quand elle est française, phénomène pas si fréquent dans le milieu du jeu de rôle, elle mérite d’être soulignée. Le troisième livret du jeu Manga boyz, créé par Gabriel Féraud et publié par les éditions Le Grimoire, est sorti au printemps dernier, et je vous le donne en mille, qui a participé à l’aventure en réalisant cinq illustrations pour l’occasion ? Philippe Caza !

Pourquoi Manga boyz ? Parce que le jeu se place « dans un univers de manga », dixit la quatrième de couverture. En voici le pitch : « Suite à une invasion extra-terrestre, l’humanité a pour dernier espoir les rares individus réagissant étrangement à la Drine, cette drogue utilisée par l’ennemi afin d’asservir la population terrienne. Manga Boy, Québec Killeur et Panzer Kid sont aux premières lignes dans cette lutte implacable pour la liberté. Ces nouveaux héros sont capables de prouesses incroyables, ce qui est bien leur seul atout face à l’arsenal biologique et robotique des Envahisseurs venus des confins de la Galaxie. Enfilez votre exosquelette Yokohama et délivrez notre belle planète de l’oppresseur galactique ! »

Finalement, les problématiques développées dans Manga boyz, catastrophes naturelles, réchauffement climatique, guerres, ne sont pas très éloignées des coups de gueules graphiques que pousse Caza dans le Psykopat.

La boucle est bouclée et nous permet de profiter du talent de ce dessinateur singulier.

THL

Commander L’appel de Cthulhu 30e anniversaire chez Amazon

Commander Manga boyz 3 chez Amazon ou à la FNAC





Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :