Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





LES BREVES

Décès de Jacques Sadoul

18 janvier 2013

Partager sur Facebook Citer l'article sur votre blog Version imprimable de cet article

Né en 1934 à Agen, Jacques Sadoul est décédé à l’âge de 78 ans. C’était un seigneur de l’édition comme on n’en fait plus. Ce spécialiste de la littérature de genre américaine, qu’elle relève du policier, de la Science-Fiction ou du domaine érotique, dont il a été l’un de ses principaux propagateurs en France, a été le compagnon de route de la bande dessinée et du graphisme de SF.

Il fait ses débuts aux éditions Opta, où il cofonda le Club du livre d’anticipation en 1966 et la collection Galaxie-Bis en 1967. Il y publia les premières illustrations de Moebius, de Druillet ou de Jean-Michel Nicollet, parmi bien d’autres.

Il rejoint bientôt J’ai Lu (filiale de Flammarion), cette maison créée par Frédéric Ditis où il contribua à étendre le catalogue aux plus grands classiques de la science-fiction. Il y obtint, notamment grâce à Stephen King, des résultats éditoriaux retentissants.

À la fin des années 1980, il lança la collection J’ai Lu - BD qui devint rapidement leader de ce segment de marché en France (les Idées Noires de Franquin ou Le Déclic de Manara dépassèrent les 100.000 exemplaires de vente) avant de décliner. Il fut le principal artisan du rachat de Fluide Glacial par Flammarion.

Il fut aussi un des premiers éditeurs à populariser les mangas en leur ouvrant les circuits de la grande distribution, effectuant les premiers scores importants de la bande dessinée japonaise en France. Il était également le créateur de la collection Librio.

Jacques Sadoul était un auteur de romans et un essayiste. Dans le domaine de la BD, on lui doit le premier essai sur la bande dessinée érotique, L’Enfer des Bulles (1968). On lui doit aussi Les Filles de papier (Elvifrance, 1971). Il avait récemment publié ses mémoires aux éditions Bragelonne.

DP

Photo : Jacques Sadoul. Photo DR.

7 Messages de forum : Participez à la discussion

  • Décès de Jacques Sadoul

    19 janvier 2013 00:32, par Luke

    Jacques Sadoul a aussi écrit"Panorama de la Bande Dessinée"et"93 ans de BD", parus chez J’ai Lu en 1976 et 1989 ; petits ouvrages bon marché sur l’histoire de la Bande Dessinée. Simples et bien illustrés, j’ai aimé les lire et les relire au fil des années. A cette époque, les livres sur ce sujet étaient assez rares, alors merci Monsieur Sadoul. Mes sincères condoléances à sa famille.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Patrice Gentilhomme le 19 janvier 2013 à  07:51 :

      Tout à fait d’accord ! La reconnaissance du medium lui beaucoup notamment à travers les ouvrages que vous citez qui aujourd’hui encore "tiennent la route". A associer à d’autres disparus comme Claude Moliterni, Francis Lacassin et ou Pierre Couperie.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Rosse le 19 janvier 2013 à  10:59 :

        Jacques Sadoul a aussi écrit"Panorama de la Bande Dessinée"

        Pour le pré-ado que j’étais cet ouvrage était mon "guide" : Mr Sadoul avait définitivement éveillé ma curiosité et j’achetais systématiquement les bandes dessinées -totalement inconnues pour moi- présentées dans ce panorama. Je possède toujours ce livre d’ailleurs, il eut pour moi un impact remarquable et me guida pendant des années dans mes choix de lectures.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Michel Dartay le 19 janvier 2013 à  19:29 :

          Il faut reconnaitre que Georges Sadoul (aucun lien de parenté avec le Numa du même nom) fut un sacré défricheur de terrains inexplorés (BD, mais aussi polar et SF), à une époque où il s’agissait de genres méprisés ou ignorés. Donc un grand coup de chapeau à sa culture qu’il a si généreusement partagée auprès de tous. Et nos condoléances à sa famille, bien sûr !

          Répondre à ce message

          • Répondu par Rosse le 19 janvier 2013 à  23:58 :

            Lapsus intéressant Mr Dartay... Georges Sadoul fut aussi un historien de grande importance, mais nous parlions de Jacques... Je mets cette confusion de votre part sur le compte d’une culture large et diversifiée. Je regarde à nouveau mon "Panorama de la Bande Dessinée" et je suis stupéfait par le culot -insensé de nos jours- de reproduire pleine page les délires graphiques d’un S.Clay Wilson. Chez "J’ai Lu" ! Mr Sadoul avait un culot insensé... ou est-ce l’époque qui nous fait entrevoir ces audaces éclectiques comme recettes pour un désastre éditorial au XXI siècle ? Figure de réthorique, bien entendu.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Michel Dartay le 20 janvier 2013 à  11:03 :

              Merci d’avoir rectifié ma grave erreur sur le prénom, ami Rosse !

              Répondre à ce message

  • Décès de Jacques Sadoul

    20 janvier 2013 20:38, par GPoussin

    Après Jacques Goimard, c’est le second mousquetaire fondateur éditorial de SF qui s’en va ces temps-ci, Gérard Klein (rien à voir avec l’acteur :-), créateur de la collection "Ailleurs et demain" chez Laffont, doit se sentir bien seul… Le bouquin de Jacques Sadoul sur l’illustration de science-fiction des années 30, "Hier, l’an 2000", chez Denoël, me fait encore rêver aujourd’hui ! Merci pour le boulot, monsieur Sadoul.

    Répondre à ce message





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP