Des collégiens invitent des artistes dans leur camion pour le Secours Populaire

2 juin 2014 1 commentaire

Au moment même où Alain Finkielkraut nous expliquait, doctement, que non, la BD, ce n’est pas de l’art, faut pas déconner non plus, des élèves de 3ème du Collège Marx Dormoy à Paris remportaient le championnat régional de mini-entreprise, avec une réalisation mêlant démarches sociale et artistique. En faisant appel à ce que notre récent Immortel ne manquerait pas de cataloguer comme « art mineur » : le street art et la bande dessinée. Représentant de cette dernière dans le projet, une œuvre de Zéphir, jeune auteur de BD dans nous vous parlions il y a quelques temps.

Des collégiens invitent des artistes dans leur camion pour le Secours Populaire
Une oeuvre de Zéphir

L’activité développée par Van’Heart, le nom de la mini-entreprise, s’inscrit dans une perspective de soutien au Secours Populaire. Dans un camion réaménagé en atelier de Street Art par les élèves, passants, SDF et artistes reconnus sont invités, depuis le début de l’année, à réaliser des œuvres au profit de la célèbre association luttant contre la précarité et venant en aide aux plus démunis. La dernière séance vient d’avoir lieu ce vendredi 30 mai, avec la venue de Shoof, artiste ayant récemment investi la Tour 13.

D’autres figures de la Tour 13 ont également participé au projet des collégiens de Marx Dormoy comme STeW ou ReaOne. Sans oublier le plasticien Bryan Mc Cormack dont le Centre Pompidou accueillit une installation en 2011.

Deux oeuvres de Shoof réalisées vendredi dernier

Cependant la victoire au championnat régional change la donne. Une vente aux enchères des œuvres est prévue à Drouot, mais la dizaine de créations susceptibles de faire l’objet de cette vente ne suffit pas pour organiser celle-ci de manière physique (Internet devenant une solution de repli pour l’organiser). Les élèves sont donc à la recherche d’artistes susceptibles de venir réaliser une œuvre dans leur camion si particulier d’ici les prochaines semaines.

Les dessinateurs de BD qui se sentiraient une âme d’artiste – ça ne doit pas manquer quand même ! – peuvent encore contacter par mail ces élèves histoire de faire mentir M. Finkielkraut et œuvrer pour une bonne cause. Les simples curieux pourront découvrir plus en détail le projet sur la page facebook de la mini-entreprise, ou encore lors du championnat national, cette semaine, les mercredi 4 et jeudi 5 juin, au Centquatre à Paris.

AP

Une autre réalisation de Zéphir

NB : les photos ont été réalisées dans le cadre de la mini-entreprise, par les élèves du Collège Marx Dormoy à Paris.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Pourquoi tant de haine envers le si sympathique Finkielkraut, un monsieur qui a déclaré que la France n’avait fait "que du bien à l’Afrique" et que la défaîte actuelle de la pensée avait pour cause principale la pensée anticolonialiste !

    En tout cas, il ne risque de s’aventurer dans le quartier de Marx Dormoy : trop cosmopolite. Le nord de Paris, c’est un de ces quartiers dits "sensibles" dont Kinkielkraut nous dit qu’ils manquent justement de sensibilité !

    Répondre à ce message