Double Take, l’étrange pari du nouveau venu de la scène éditoriale US

4 octobre 2015 3 commentaires

L’ambition affichée avait de quoi susciter un intérêt, mais nous étions loin d’imaginer un résultat aussi catastrophique...

En intégrant en décembre 2013 les rangs de la société Take-Two Interactive, société que les amateurs de jeux vidéo connaissent pour quelques licences réputées à l’image de Grand Theft Auto, Borderlands ou bien encore Bioshock, Bill Jemas, l’ancien vice-président de Marvel avait annoncé le développement d’une nouvelle branche d’activité ayant pour objectif de poser les bases d’un nouvel univers partagé d’envergure sous la forme de comic books.

L’opération était détaillée comme suit : dix nouvelles séries qui débutant simultanément et prennant pour base la chronologie non-officielle du monument horrifique de Georges Romero de la fin des années 1960 : La Nuit des morts-vivants dont le titre est tombé dans le domaine public.

Avec la promesse de donner de l’ampleur à cet univers, la campagne de financement participatif s’annonçait comme un succès, d’autant qu’on se proposait d’offrir les comics les moins chers du marché ; 2,50$ le numéro.

Hélas, ce nouvel éditeur, Double Take Comics, nous livre un résultat qui n’est clairement pas à la hauteur de ses ambitions. Sous de jolies couvertures, nous découvrons dix comics cornaqués par Bill Jemas utilisant de manière brouillonne les techniques du turbomedia et faisant l’étalage de dessins et d’un lettrage qui tiennent de l’amateurisme. Royal gadin

Allez-y voir et confirmez ou infirmez dès à présent vos premières impressions en lisant ces premiers numéros sur le site de l’éditeur ou sur Comixology.fr.

MZ

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  3 Messages : Participez à la discussion
  • Les couvertures sont plutôt sympas, mais les noms d’auteurs ne sont pas très connus. Jemas a du vouloir surfer sur la zombie-mania, mais the walking dead me suffit largement. On retrouve toutefois le nom d’un auteur français qui a déjà travaillé pour DC et Marvel après plusieurs participations remarquées à la revue Scarce : Jean-Jacques Dzialowski !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 5 octobre 2015 à  20:43 :

      Les couv’ font tout le boulot d’accroche, le contenu est incroyablement ennuyeux. Rarement vu qq chose d’aussi rasoir. Méga-plantage !

      Répondre à ce message

  • Petit rappel sur Bill Jemas
    6 octobre 2015 18:07, par MD

    Le nom est connu, il a exercé d’importantes responsabilités à la tête de la Marvel de 1999 à 2004, en compagnie de Joe Quesada. Leur politique éditoriale a permis de sauver Marvel de la banqueroute, mais quand Bill Jemas a voulu jouer au scénariste, cela donne Marville et Trouble, deux mini-séries citées parmi les PIRES du comics. Plus d’infos sur le lien suivant qui recense les pires abominations de l’histoire du comics, dans un passé récent :
    http://comicsalliance.com/the-15-worst-comics-of-the-decade/

    Répondre à ce message