Éloge du jazz : Eid et Paiement remportent le prix ACBD Québec 2016

31 octobre 2016 0 commentaire

C’est sur La Femme aux cartes postales de Jean-Paul Eid et Claude Paiement (La Pastèque) que s’est arrêté le choix des membres de l’Association des journalistes et critiques de bande de dessinée (ACBD). Le duo remporte ainsi le 2e Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise.

Grande fresque de l’époque du jazz en Amérique, La Femme aux cartes postales se déroule en 1957, alors que Rose Grenier quitte son village de Gaspésie afin de devenir chanteuse à Montréal. Parallèlement, en 2002, un chercheur français du nom de Victor Weiss apprend l’existence de son frère jumeau, mort dans les décombres du World Trade Center. S’ensuit alors une quête d’identité personnelle sur fond de triangle amoureux, de vie nocturne endiablée et de grands bouleversements sociopolitiques.

Éloge du jazz : Eid et Paiement remportent le prix ACBD Québec 2016
La Femme aux cartes postales, Jean-Paul Eid et Claude Paiement, La Pastèque.
D.R.

Raconté sous forme de polar, le scénario co-écrit par Jean-Paul Eid (bien connu pour sa série Jérôme Bigras) et Claude Paiement se resserre habilement jusqu’à la chute finale. Cette intrigue est d’ailleurs parfaitement servie par Eid, dont les crayonnés gris réussissent à transposer une atmosphère digne des belles années du cinéma noir et blanc. Il en résulte ainsi un ouvrage de très grande qualité, où tous les éléments iconiques et narratifs sont maîtrisés par le tandem d’auteurs.

La Femme aux cartes postales l’emporte donc devant Whitehorse de Samuel Cantin (Pow Pow) et La Demoiselle en blanc d’Éléonore Golberg et Dominick Parenteau-Lebeuf (Mécanique Générale). Les lauréats recevront leur prix le 18 novembre prochain, au Salon du livre de Montréal, en présence de Jimmy Beaulieu, gagnant de la première édition du prix en 2015.

MSJ

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?