L’Ours Barnabé T.18 : un nouveau monde - Par Philippe Coudray-La Malle aux images

18 octobre 2017 0 commentaire

Animal sauvage aux inspirations humaines, philosophe hédoniste, père attentif et rêveur, artiste obstiné... Barnabé semble incarner toutes les facettes de l’homme, navigant entre égoïsme forcené et solidarités constantes.

Philippe Coudray parvient encore une fois à éviter la répétition malgré la simplicité des situations et des personnages récurrents à la "psychologie" figée. On évoque, fait notable, beaucoup l’art dans ce tome 18. Faut-il rappeler que l’auteur est également peintre ? Jouant avec les réalités les plus évidentes, amateur d’inversions en tous genres, Coudray insuffle de la réflexion dans des saynètes aux allures naïves, et parvient à certaines merveilles de non-sens, comme ce hold-up programmé par Barnabé, et une fois devant la banque, se retrouvant à prendre la file de dizaines de voleurs semblables...

DT

L'Ours Barnabé T.18 : un nouveau monde - Par Philippe Coudray-La Malle aux images
© la malle aux images 2017

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

lire aussi les chroniques des volumes précédents :
- L’Ours Barnabé T. 17 : Un pour tous, tous pour un
- L’Ours Barnabé T.16 : Trucs et astuces
- L’Ours Barnabé : intégrale 3
- L’Ours Barnabé T.15 : Un Monde parfait
- L’Ours Barnabé T. 14 : À vos risques et périls
- L’Ours Barnabé : Sans paroles
- L’Ours Barnabé T. 13 : Encore plus fort !

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?