L’ultime épisode du "Secret des cailloux qui brillent", c’est demain !

17 juillet 2018 0 commentaire

Depuis deux ans maintenant, Le Secret des cailloux qui brillent nous tient en haleine chaque mercredi, en l’attente d’un nouvel épisode. Demain, le dernier sortira, puis il faudra faire nos adieux à ce feuilleton hebdomadaire.

L'ultime épisode du "Secret des cailloux qui brillent", c'est demain !
Ce feuilleton est pensé pour pouvoir être lu autant sur portable, tablette qu’ordinateur.

Projet collectif, cette bande dessinée numérique réunit des auteurs particulièrement talentueux pour raconter un même univers. Chaque épisode est pris en charge par un dessinateur différent, ce qui crée un patchwork de styles graphiques très intéressant. D’autant plus que tous ont joué le jeu du format numérique et en ont tiré parti. Un tremblement de terre se traduira par un tremblement de l’image, les pierres précieuses scintillent, les cheveux sont agités par la brise maritime...

C’est une BD numérique pensée comme telle, pas une BD traditionnelle sur le web.

Ce n’est pas étonnant quand on sait que tous les auteurs mobilisés tiennent eux-même un blog de bande dessinée, à l’exception d’un seul. Parmi eux, on retiendra tout particulièrement Timothé le Boucher, qui avait fait une BD interactive, Tarmasz et Thomas Mathieu.

Les dessins hauts en couleur s’animent au gré des besoins narratifs.

Fait d’aventure, d’émotions et de magie, Le Secret des cailloux qui brillent fait rire par son humour décalé riche en références pop à la Adventure Time, et pleurer pour le pauvre Otti, au cœur brisé par Pérolin. Les personnages sont intéressants, agaçants, attendrissants... Et pas de syndrome de la schtroumfette ici, les personnages féminins sont traitées avec autant de justesse et de soin que les personnages masculins. L’univers est bien construit et garde sa cohérence malgré le nombre de mains qui le prennent en charge.

Que le grand final soit à la hauteur !

CB

Plus d’informations sur le SITE.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?