La Chiva colombiana - Par Christophe Edimo et Fati Kabuika - Les Enfants Rouges

5 octobre 2012 2 commentaires

La Chiva colombiana - Par Christophe Edimo et Fati Kabuika - Les Enfants RougesDans un petit village de la côte ouest colombienne, Ortiz et ses copains sont la Polvo del Sol ‒ la poussière du sol ‒, une bande de voyou sévissant à Buenavantura, la grande ville voisine.

Dans l’univers colombien rongé par le narcotrafic, où la violence, le racisme et la pauvreté sont omniprésentes, Ortiz et sa bande, malgré les pratiques malhonnêtes qui font leur pain quotidien, ont tout de même su préserver en eux un certain idéal de justice, voire même un certain romantisme.

Mais leur poésie ne résistera pas à l’arrivée au village des narcotrafiquants, qui menacent d’assassiner les réfractaires. Seul à demeurer fidèle à ses principes, Ortiz n’a pas d’autre choix que de fuir avec sa vieille mère, pour travailler patiemment à la construction d’un avenir plus radieux.

Fruit de l’association du scénariste et président de l’association l’Afrique dessinée Christophe Edimo et du peintre et illustrateur congolais Fati Kabuika, La Chiva colombiana (en français : L’autobus colombien) fait comprendre au lecteur non seulement toute l’âpreté du combat pour la vie qui constitue le quotidien d’un grand nombre de Colombiens, mais lui fait aussi sentir subtilement la source d’où peut rejaillir, dans un contexte pareil, le sentiment d’indignation face à l’injustice et l’envie de participer à l’avènement d’un monde meilleur.

Les dessins de Fati Kabuika, extraordinairement dynamiques, donnent vie à un scénario qui, s’il est parfois quelque peu elliptique, demeure néanmoins émouvant et crédible. Un bel album de plus de 100 pages, magnifiquement colorées à l’aquarelle, dont le seul véritable défaut se trouve peut-être dans la variabilité de la graphie choisie pour le texte, qui, on ne sait pourquoi, change régulièrement au cours du récit...

MR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :