Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





LES BREVES

Le Tribunal de Grande Instance donne raison à Siné contre Charlie Hebdo

11 décembre 2010

Partager sur Facebook Citer l'article sur votre blog Version imprimable de cet article Version imprimable

Le TGI a condamné la société éditrice de Charlie Hebdo à verser 40 000 euros de dommages et intérêts à Siné, pour « rupture abusive de contrat ».

On se souvient de cette affaire qui avait suscité un large écho dans nos colonnes. En juillet 2008, Philippe Val, alors directeur de publication de l’hebdomadaire satirique du mercredi, accusait Siné d’avoir donné des informations erronées sur Jean Sarkozy et d’avoir publié dans son éditorial une chronique considérée par Claude Askolovitch comme « antisémite ». Après avoir demandé à Siné de produire des excuses publiques, ce qu’il refusa, le caricaturiste avait été mis à pied.

Il s’ensuivit une série de procès : Une plainte de Siné contre Claude Askolovitch perdue par le dessinateur, une autre de la LICRA contre Siné que la LICRA perdit. Une dernière de Siné contre son ancien employeur pour rupture abusive de contrat restait pendante.

Le TGI, s’appuyant sur le jugement du Tribunal de Lyon, considérant qu’« il ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Maurice Sinet sont antisémites » a donné raison à l’Enragé.

DP

Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

VOIR EN LIGNE : LIRE LE DOSSIER DE L’AFFAIRE SINE SUR ACTUABD.COM

5 Messages : Participez à la discussion





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP