Les Meilleurs Ennemis T. 3 : 1984/2013 - Par David B. & Jean-Pierre Filiu - Futuropolis

10 mars 2017 0 commentaire

Dernier volet de l’ambitieuse et passionnante saga de l’historien Jean-Pierre Filiu et de David B., avec son lot de changements de présidents aux États-Unis et les bouleversements du monde arabe.

L’album évoque donc Reagan, Bush père et fils, Clinton, et Obama. Et côté arabe (et perse), la fin de la guerre Iran-Irak, les espoirs et déceptions dans les relations israélo-palestiniennes, le choc du 11 septembre 2001 et les Printemps arabes. Avec en toile de fond la situation syrienne toujours en suspens.

Très efficacement mis en images par David B., qui parvient à allier clarté et élégance, l’analyse de Filiu tend à charger les États-Unis, soit pour manque de constance, soit pour une forme de désintérêt pour les questions moyen-orientales. Obama compris. L’ogre russe apparaît logiquement en fin d’ouvrage et la chasse de Ben Laden est racontée avec maestria.

Si le récit semble regretter une certaine couardise américaine (notamment par rapport à la situation en Syrie), il montre bien les contre-pouvoirs [1] qui pèsent lourd face aux volontés présidentielles, ce que l’opinion internationale ne perçoit pas toujours.

DT

Les Meilleurs Ennemis T. 3 : 1984/2013 - Par David B. & Jean-Pierre Filiu - Futuropolis
© Futuropolis 2016

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com.

- Lire la chronique du tome 2 ( 1953-1984)

[1La puissance politique du Congrès, notamment.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?