Plein succès pour la 1ère édition du Lugdunum BD Festival

4 février 2018 0 commentaire

Le musée gallo-romain de Lyon abritait ce dimanche 4 février la première édition du Lugdunum BD Festival, déclinaison « péplum » du Lyon BD Festival. L’imposant labyrinthe de béton conçu par l’architecte Bernard Zehrfuss au cœur de la colline de Fourvière servait de lieu d’exposition et de création pour une trentaine d’auteurs et d’éditeurs régionaux. L’objectif des organisateurs était de proposer un autre regard sur les collections, en créant un nouveau rapport entre objets exposés, artistes et visiteurs. Il s’agissait surtout de rappeler que, depuis 2015, le musée gallo-romain de Lyon accueille des dessinateurs en résidence (Jibé en 2015, Obion en 2016, B-Gnet en 2017, Sara Quod en 2018), chargés de bâtir des histoires autour des collections du musée et d’attirer ainsi de nouveaux publics. Au vu de l’affluence sur les différents stands, cette journée a témoigné de l’incontestable réussite de l’entreprise.
Plein succès pour la 1ère édition du Lugdunum BD Festival
L’après-midi, notre chroniqueur Tristan Martine animait une table ronde autour de l’adaptation en BD de L’art d’aimer d’Ovide, un classique de la littérature latine du Ier siècle, par Jean-Christophe Deveney et la dessinatrice réunionnaise Sara Quod, actuellement en résidence au musée. Tous deux nous ont invités à découvrir toutes les techniques de séduction usitées dans la Rome antique, adaptées à notre environnement contemporain, sous la conduite du docte Ovide et d’un malicieux Éros. La sortie de cet album est prévue le 3 juin prochain et sera complétée par une exposition dans le cadre du Lyon BD Festival.

PC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?