"Prix Artémisia 2017" : treize titres sélectionnés pour quatre prix au lieu d’un

28 décembre 2016 0 commentaire

Nous vous informions il y a quelques jours que l’association Artémisia, engagée pour la reconnaissance de la place des femmes dans la bande dessinée, avait choisi soixante-six ouvrages pour son prix annuel. Plusieurs sélections avaient ensuite eu lieu, pour aboutir à une liste de trente-sept livres.

"Prix Artémisia 2017" : treize titres sélectionnés pour quatre prix au lieu d'un

Cette sélection a été réduite à treize titres. Sachant que l’association remettra dorénavant quatre prix différents, les heureuses élues conservent des chances non négligeables d’être honorées. Les nouvelles récompenses sont les suivantes : Grand Prix, Prix spécial, Prix Humour, Prix Avenir. Il s’agit, selon l’association de "mieux reconnaître les talents, la diversité et la richesse de la production des auteures de BD de cette année". Au risque de la dilution ?

Les treize titres finalement retenus sont donc :

  1. L’Apocalypse selon Magda de Chloé Vollmer & Carole Maurel – Delcourt
  2. La Différence invisible de Mademoiselle Caroline & Julie Dachez – Delcourt
  3. Frapper le sol de Céline Wagner – Acte Sud L’an 2
  4. Ipak Yoli de Mandragore – L’Oeuf
  5. Le Lait noir de Fanny Michaëlis – Cornélius
  6. La Maison circulaire de Rachel Deville – Acte Sud BD
  7. L’Origine du monde de Liv Strömquist – Rackham
  8. La Petite personne de Perrine Rouillon – Thierry Marchaisse
  9. Le Problème avec les femmes de Jacky Fleming – Dargaud
  10. Quand viennent les bêtes sauvages de Nicole Augereau – flblb
  11. Qui mange des couteaux de Zoé Jusseret – FRMK
  12. Sisyphe d’Aurélie William Levaux – Atrabile
  13. Zita de Sylvie Fontaine – La boîte à bulles
JPEG - 87.2 ko

Nous noterons l’absence dans cette "short-list" de Florence Cestac et Catherine Meurisse, qui ont pourtant cette année grandement contribué à mettre en lumière la "bande dessinée féminine" (si l’on m’accorde cette expression).

Une certaine sur-représentativité des éditeurs alternatifs est également à noter : est-ce parce que les grands groupes d’éditions publient proportionnellement moins d’auteures ? Alors que les femmes constituent 12,8 % des auteurs - une part faible mais en augmentation - selon le tout récent rapport de l’ACBD, la question peut être posée.

En attendant une réponse - il faudrait y consacrer un enquête socio-économique de fond, nous avons rendez-vous le jeudi 12 janvier 2017 à 18 h 30 (16, rue Claude Bernard – 75005 Paris) pour la cérémonie de remise des prix, alors que ceux-ci auront été annoncés dès le 9 janvier.

FH

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?