Suivez les "works in progress" de Boulet en vidéo

9 février 2011 4 commentaires

Alors que l’album "Notes T5" débarquera dans les librairies le 16 février, vous pouvez suivre Boulet, l’auteur de la série Raghnarok au travail dans des vidéos qu’il poste lui-même sur Youtube. L’internaute peut admirer cet adepte du trait direct (sans crayonné) et des hachures noiricir et aquareller ses planches de carnets en accéléré.

Dernier exemple en date, son hommage au "steam punk", sur son blog, et donc en vidéo ci-dessous :

Et pour les fans, sachez qu’il répondra en dessin aujourd’hui à partir de 15h, aux questions d’internautes sur le site de "20 minutes".

TB

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • C’est vraiment un truc de flambeur, parce qu’à l’arrivée les pages sur le blog sont pas terribles, mais le dessin se faisant épate toujours.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Buddy au lit le 11 février 2011 à  00:32 :

      C’est surtout que ça raconte rien.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Thomas Berthelon le 11 février 2011 à  10:56 :

        C’est surtout que ça raconte rien.

        Justement, il s’agit ici de la traditionnelle "note contemplative" du mois de février, où l’auteur se laisse aller à dessiner une série de cases où son alter ego évolue dans un univers onirique, sans vraiment d’intrigue construite.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 11 février 2011 à  14:26 :

          Je suis toujours épaté par les commentaires sur ce site où il me semble que les lecteurs cherchent systématiquement ce qui ne va pas et prennent un malin plaisir à démonter les auteurs qui sont présentés. J’en viens à douter que quelque chose puisse encore les toucher, les épater, susciter leur curiosité.
          Pour moi regarder Boulet dessiner ça me surprend, m’épate, me questionne, m’amuse, m’accroche. C’est comme écouter un trompettiste improviser, on vit un bon moment et même si ce n’est pas Miles Davis on ne va pas lui lancer des tomates.
          Même le petit artiste de quartier on l’applaudit, non ?
          Et ce que fait Boulet, j’en connait peu qui le fasse.
          Alors Bon, Bravo Boulet.
          Clap, clap, clap...

          Répondre à ce message