Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





LES BREVES

Tardi refuse la Légion d’Honneur !

2 janvier 2013

Partager sur Facebook Citer l'article sur votre blog Version imprimable de cet article

La nouvelle année est traditionnellement le moment où l’on publie la nouvelle liste des récipiendaires de la Légion d’Honneur.

Créée par Napoléon, cette institution est remise aux soldats (notamment ceux qui, cette année, sont morts au champ d’honneur en Afghanistan), mais aussi à diverses personnalités dont les récents médaillés d’or aux Jeux Olympiques de Londres.

Il arrive quelquefois que des personnalités de la bande dessinée soient distinguées.

Cette année, le dessinateur Jacques Tardi qui vient de publier chez Casterman le très beau Moi, René Tardi, prisonnier de guerre, racontant les souvenirs de son père enfermé dans un camp de concentration allemand pendant la Seconde Guerre mondiale (il est prévu que nous vous en reparlions très bientôt) se trouvait sur la liste des bénéficiaires de janvier 2013, dans le contingent proposé par le Ministère de la culture. Il était proposé au grade de Chevalier, pour "43 ans de services".

Mais il la refuse, ainsi qu’il l’explique dans un communiqué : " J’ai appris avec stupéfaction par les médias, au soir du 1er janvier 2013, que l’on venait de m’attribuer d’autorité et sans m’en avoir informé au préalable, la Légion d’Honneur ! Étant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel, ni d’aucun autre pouvoir politique quel qu’il soit. C’est donc avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille" déclare-t-il dans un communiqué publié aujourd’hui.

C’est la première fois qu’un auteur de bande dessinée refuse cette médaille.

DP

Photo : Nicolas Anspach

35 Messages de forum : Participez à la discussion

  • Tardi refuse la Légion d’Honneur !

    2 janvier 2013 18:21, par Manu

    Pourtant, depuis le temps qu’il sert la soupe aux militaires, collaborant avec des collectionneurs d’armes, d’uniformes, baignant dans la première guerre, la seconde, la Commune, c’est logique qu’on lui donne la légion d’honneur.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Frantz le 2 janvier 2013 à  22:07 :

      Quel commentaire aussi stupide qu’insultant ! Tardi ne sert pas la soupe aux militaires, il dénonce au contraire la stupidité de la guerre, celle qu’ont vécu son grand-père (14-18) et son père (40-44). Au fait, Manu (pas militari), avez vous déjà lu un de ses livres ??

      Répondre à ce message

      • Répondu par Manu le 2 janvier 2013 à  22:36 :

        Absolument, et comme je suis contre la guerre et contre les militaires, je trouve super pénible ses bd qui tournent autour de ça. Vous ne me ferez pas croire qu’il déteste les chars alors qu’il en dessine à chaque page de son stalag, qu’il déteste l’uniforme alors qu’il fait tout pour être fidèle au moindre nombre de boutons dorés, et qu’il déteste la guerre alors qu’il a aidé son ami Jean-Pierre Verney à ouvrir à Meaux son musée de la Grande guerre (le maire de Meaux Jean-François Copé était ravi), quoiqu’il dise Tardi est plus que contradictoire entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Sa Légion d’Honneur, il a beau la refuser, il l’a largement mérité.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 2 janvier 2013 à  23:25 :

          Généralement, quand on est "contre" quelque chose, il est recommandé de bien étudier son sujet si l’on souhaite que sa critique soit valide, respectée et argumentée...

          Répondre à ce message

          • Répondu par RomainD le 3 janvier 2013 à  00:18 :

            De là à faire ouvrir un musée à la gloire du truc contre lequel on dit se battre, il y a comme une contradiction, non ?

            Charb irait-il jusqu’à lever des fonds pour faire batir des églises et des mosquées ?

            Répondre à ce message

            • Répondu le 3 janvier 2013 à  12:45 :

              Pour avoir visité le "In Flanders Fields Museum" à Ypres, et étant personnellement loin d’être fasciné par la chose militaire, je trouve qu’il n’y a pas meilleur endroit pour comprendre la boucherie qu’a été la première guerre mondiale et le cynisme des dirigeants politiques et militaires de l’époque à l’égard de la "chair à canon" envoyée au front. On en ressort forcément transformé et rien que pour ceci ce musée justifie son existence...

              Répondre à ce message

    • Répondu par Polo le 3 janvier 2013 à  09:59 :

      Tardi militariste ? Bien qu’on ne soit qu’au tout début de l’année, nous tenons sans doute ici le commentaire actuabdien le plus imbécile de 2013.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 3 janvier 2013 à  10:44 :

        Bientôt, on va nous sortir que Tardi est antisémite et d’extrême-droite car il a illustré le Voyage au bout de la nuit de Céline.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 4 janvier 2013 à  00:14 :

          Tardi est antisémite et d’extrême-droite car il a illustré le Voyage au bout de la nuit de Céline.

          Vraiment navrant ce genre de commentaire ! Ca montre le niveau de bétise de certains !

          Répondre à ce message

    • Répondu par vincent le 3 janvier 2013 à  16:08 :

      Vraiment navrant ce genre de commentaire ! Ca montre le niveau de bétise de certains !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Ray le 3 janvier 2013 à  16:53 :

        Pourquoi les commentateurs sur ce site se croient toujours autorisés à insulter ceux qui ne partagent pas leurs avis ? Ils n’oseraient jamais dans la vraie vie, ils se prendraient vite fait un bourre-pif !

        Répondre à ce message

        • Répondu le 3 janvier 2013 à  20:16 :

          Parce qu’en l’occurence traiter Tardi de vil militariste n’est pas un avis mais une contre-vérité. Un peu comme si vous veniez affirmer que la terre est plate. Quand à terminer une polémique par des bourres-pifs, ça en dit long sur vos capacités à dialoguer.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 3 janvier 2013 à  21:15 :

            en l’occurence traiter Tardi de vil militariste

            Personne n’a traité Tardi de vil militariste, dans quel message avez-vous lu ça ??? Vous vous excitez sur un truc qui n’a pas été dit !

            Répondre à ce message

          • Répondu par Sergio SALMA le 3 janvier 2013 à  21:42 :

            Je suggère qu’on invente un néologisme en l’honneur de ce fabuleux commentaire de Manu. Une manuladie. Définition : une idée complètement à côté de la plaque, une contre- vérité rigolote et absurde soutenue avec un aplomb effrayant. Exemple : Zola a écrit Geminal parce qu’il aimait se chauffer au charbon . Ou encore Spielberg a filmé Il faut sauver le soldat Ryan parce qu’il aimait le fromage de Normandie. Manuladie, nom féminin. pluriel : des manuladies ( étymologie : Manu l’a dit) . Tout le monde peut inventer des manuladies amusantes pour faire rire les enfants ou pour amuser la galerie.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Alex le 3 janvier 2013 à  23:10 :

              Une manuladie : "On lui donne la légion d’honneur car il aime se baigner"

              Répondre à ce message

  • Tardi refuse la Légion d’Honneur !

    2 janvier 2013 22:48, par Texas vengeur

    Dans ses dernières nouvelles du front Siné salut Tardi en ces mots :

    Bravo à mon pote Jacques Tardi qui vient de refuser la Légion d’honneur ! C’est pas si courant ! N’est-ce pas Wolinski ?

    http://www.sinemensuel.com/zone-de-sine/

    Répondre à ce message

  • Tardi mérite-t-il la Légion d’Honneur ?

    2 janvier 2013 22:57, par Patrice

    C’est bien beau de refuser la Légion d’Honneur, mais ça serait bien plus honorable de ne pas la mériter !

    Comme disait Brassens :"Le véritable anarchiste marche toujours entre les clous parce qu’il a horreur de discuter avec les flics."

    Répondre à ce message

    • Répondu par Antoine le 3 janvier 2013 à  22:48 :

      Bien d’accord avec vous Patrice : à force de jouer avec le feu on finit par se brûler.

      J’espère que ça amènera Tardi à réfléchir sur son travail sur les multiples guerres, personnellement je le préférais feuilletoniste que chroniqueur militaire. Ca semble devenir une névrose, c’est dommage qu’il ait abandonné les Nestor Burma et les Adèles Blanc-Sec au profit des uniformes de tous poils et de toutes époques. L’humour anar qu’il développait dans ces BD par le passé me manque, à cotoyer l’armée, on finit par vous donner une médaille, ça s’appelle la capillarité.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Matthieu V le 4 janvier 2013 à  02:05 :

      Et il faut faire quoi pour la mériter cette fameuse décoration ?

      Ou plutôt, que proposez-vous de faire pour ne pas la mériter, a part rien bien sur, ce qui nous aurait privé de quelques excellentes BDs ?

      En l’occurrence, ce que vous reprochez a Tardi, c’est d’avoir crée des BDs intelligentes a succès...

      Répondre à ce message

      • Répondu par Richard (pas III) le 4 janvier 2013 à  18:41 :

        Quand on fait des bd à la gloire de l’armée, c’est normal qu’on finisse par vous donner la Légion d’Honneur.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Loic le 4 janvier 2013 à  20:53 :

          "à la gloire" c’est exagéré, mais c’est vrai que ça fait quelques années qu’il les carresse dans le sens du poil.

          Répondre à ce message

          • Répondu par AntoineL le 18 janvier 2013 à  12:38 :

            Je crois que vous perdez de vue un point historique important, parce qu’il guide le travail de Tardi, qui est que la première (comme la seconde) guerre mondiale ne met pas en confrontation des armées de métier mais mobilisent les citoyens réservistes de façon de plus en plus large au cours du conflit.

            C’est à dire pour une grande part des gens qui n’ont rien à faire là et qui se battent (pour Tardi)parce qu’ils y sont contraints. Parce qu’ils subissent des pressions (gendarmes, fusillés pour l’exemple, hiérarchie autoritaire...). La Grande Guerre telle qu’elle est traitée dans C’était la guerre..., Varlot soldat ou Putain de guerre ! par exemple est très loin de "caresser l’armée dans le sens du poil, bien au contraire.

            Répondre à ce message

  • Tardi refuse la Légion d’Honneur !

    3 janvier 2013 08:19, par Ecureuil

    Ce n’est pas dans un camp de concentration mais dans un camp de prisonniers de guerre que le père de Tardi était enfermé.

    Répondre à ce message

  • L’orgueil deTardi.

    3 janvier 2013 16:59, par Jef

    Refuser la Légion d’Honneur est une preuve d’orgueil démesurée. Il attend quoi Tardi ? Le prix Nobel ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 3 janvier 2013 à  21:16 :

      Pour être nommé à la Légion d’Honneur, il faut bien que quelqu’un en ait fait la demande. Je mise sur l’attachée de presse de Tardi, parce que c’est un sacré bon coup de pub pour lui !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Sergio SALMA le 3 janvier 2013 à  23:08 :

        Ha ! Encore une jolie manuladie. Bravo.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 4 janvier 2013 à  00:15 :

          Je crois que l’ironie vous échappe...

          Répondre à ce message

          • Répondu par Sergio SALMA le 4 janvier 2013 à  10:32 :

            Mettez-vous à notre place , il y a tellement de réflexions anonymes bizarroïdes que tout est possible dans les commentaires. Tel quel, rien n’indique l’ironie. Soyez lisible aussi. En plus, avec cette triste habitude de ne pas signer, bande de, on sait pas qui dit quoi . Personnellement, si j’étais administrateur du site, pas de signature pas de publication. Si vous n’osez pas signer votre petit mot c’est que vous n’avez rien à dire.

            Répondre à ce message

    • Répondu par charlicom le 3 janvier 2013 à  23:24 :

      Certains voient plutôt de l’orgueil à justement accéder à cette distinction, n’oublions pas que même la coiffeuse de notre ancien président a été décorée de cette décoration prestigieuse et que de nombreux pseudo VIP courent après pour l’afficher fièrement à leur veste... Pour l’orgueil, paraître aux côtés de ceux qui l’ont refusée comme Camus, Ferré ou Brassens est d’un autre calibre ! Sérieusement je pense que Tardi n’a que faire de ce type de "récompense", et ce qu’il aurait souhaité au travers d’une reconnaissance de l’Etat français est une autre considération de l’individu concernant le "service rendu à la nation". Relisez "Putain de guerre" et vous comprendrez.

      Répondre à ce message

      • Répondu par vincent le 3 janvier 2013 à  23:50 :

        Chevalier des arts et des lettres ? Serait deja plus normal que la legion d’honneur ! Quand on voit la liste navrante des personnalités decorées je comprends tout à fait Oncle Jacques !

        Répondre à ce message

      • Répondu le 4 janvier 2013 à  03:13 :

        Daumier l’a refusée aussi. Tardi est plutôt en bonne compagnie je trouve.

        Répondre à ce message

  • Tardi refuse la Légion d’Honneur !

    4 janvier 2013 00:13, par RavAlexis

    Comme disait Jean Cocteau à Eric Satie : "C’est bien beau de la refuser, mais ça aurait été bien plus beau de ne pas la mériter !".

    Répondre à ce message

    • Répondu par bearboz le 7 janvier 2013 à  22:09 :

      ...c’est plutôt Satie, qui commentant le refus par ravel de la légion d’honneur, a perfidement ajouté "mais toute sa musique l’accepte"

      Répondre à ce message

  • Jacques Tardi se croit-il meilleur, plus intelligent ou plus respectable que Mœbius ou Ronald Searle (qui ont eu la légion d’honneur) ?

    Répondre à ce message





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP