Voix douce - Par Alex Baladi - Atrabile

22 avril 2017 0 commentaire

Benny est un bien curieux personnage. Etre anthropomorphe au visage imprécis, il tient à la fois du pouce géant avec deux poils sur le caillou et de la blatte pas trop écœurante avec ses deux antennes en guise de signe distinctif. Qu’est-il vraiment et qui est-il finalement ?

Peu importe en réalité, car ses "non-aventures" au long cours - comme les qualifie l’éditeur Atrabile - et un peu absurdes nous renvoient de toute façon à notre condition d’homme, conscient mais contingent.

Voix douce - Par Alex Baladi - Atrabile
Voix douce © Alex Baladi / Atrabile 2017
Voix douce © Alex Baladi / Atrabile 2017

Le personnage créé par Alex Baladi n’en est pas à ses premières déconvenues. Ce titre est en effet le huitième d’une série de douze. A chaque fois, le premier mot du titre reprend le dernier de celui du volume précédent. Ainsi, Voix douce fait directement suite à Vive voix. A la fin de cet opus, Benny s’était retrouvé enfermé dans un sarcophage. Nous le retrouvons donc à son réveil, après un sommeil d’une durée indéterminée - cent ans peut-être ?

Mais alors qu’il émerge de sa torpeur, Benny se rend compte que le monde ne tourne plus tout à fait rond. Ou plutôt : il tourne rond, certes, mais sans ses habitants ! On ne sait ce qui a pu se passer. Cataclysme climatique, révolution manquée, guerre nucléaire ? La question, bien sûr, hante ce pauvre Benny. Mais bien vite, sa motivation est tout autre : il n’a de cesse de retrouver celle à qui appartient cette "voix douce" qu’il entend dans ses rêves, et qui ne peut être que celle de son âme sœur.

Voix douce © Alex Baladi / Atrabile 2017
Voix douce © Alex Baladi / Atrabile 2017

Nous suivons donc Benny dans ses vadrouilles, ses trouvailles, ses fantasmes et ses peurs. Si l’ensemble alterne entre l’absurde et le loufoque, il n’en demeure pas moins que Benny incarne ici une question existentielle que beaucoup se posent : comment vivre, quand plus rien ni plus personne ne vit ?

Alex Baladi ne cherche pas à nous donner de réponse, mais plutôt à nous entraîner malicieusement dans un questionnement qui semble virer à la farce. N’oublions pourtant pas qu’il reste encore, des aventures de Benny, quatre tomes à paraître...

Le dessinateur nous emmène aisément dans les pas de son personnage. Le récit est rapide et vif. La composition des pages est originale - chaque case touche directement une partie de la précédente - mais claire. Enfin, le trait d’un joli bleu (la couleur change cependant à chaque volume de la série) est simple et dynamique.

Tout cela donne envie de relire les précédents ouvrages, mais surtout de lire le prochain. Car Alex Baladi ne ménage pas son lecteur, en mettant en image une suspense final peu commun !

FH

Voix douce © Alex Baladi / Atrabile 2017
Voix douce © Alex Baladi / Atrabile 2017

12 x 17 cm - 96 pages en bleu - collection Lymphe - parution le 14 avril 2017 -commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Alex Baladi sur ActuaBD :

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?