Angoulême 2011

  • Sous la présidence cette année de Baru, auteur magnifique, le Festival prendra sans doute un air plus "social". L’affiche en tout cas a une esthétique de propagande socialiste mâtinée de Mont Rushmore. On y découvre les quatre évangélistes de la BD selon Baru : André Franquin, Hergé, René Goscinny et Hugo Pratt

    Expos, rencontres et concerts sont au rendez-vous. Le conflit entre le FIBD et la Mairie s’est résolu. La situation est pacifiée. Reste le rôle de plus en plus important de la Cité de la BD, une institution ne s’accorde pas vraiment avec le Festival. La preuve ? Ses évènements et expositions ne figurent pas au programme, comme s’ils étaient "off".

    Ce sont les subtilités de la chronique angoumoisine...

  • 15 février 2011 0 commentaire

    Figure du shôjo manga, Riyoko Ikeda, a honoré de sa présence la dernière édition du Festival d’Angoulême. L’auteure aux convictions féministes de La Rose de Versailles s’est également muée en cantatrice soprano, donnant un récital au château de Versailles, avant de refaire une apparition publique à la (...)

  • 3 février 2011 1 commentaire

    Cette année, le Pôle Manga du Festival a quitté le "building" qui lui était dédié depuis quelques années pour rejoindre les espaces où se trouvent autres éditeurs. Un symbole de normalisation parmi d'autres qui démontre, alors que la progression des mangas marque le pas en France, que ceux-ci font (...)

  • 31 janvier 2011 16 commentaires

    Dans une sélection frappée d'éclectisme, le jury présidé par Baru a privilégié des œuvres porteuses de sens où des bandes dessinées de grande diffusion côtoient des livres issus de labels parfois peu connus du grand public. Une façon de les soutenir en ces temps (...)

  • 30 janvier 2011 48 commentaires

    Figure de l’Underground, Prix Pulitzer multi-célébré pour son chef-d’œuvre mémoriel, Maus, l’œuvre qui donna une impulsion décisive au Roman Graphique, artiste toujours à la pointe de la modernité avec sa revue Raw, le nom d’Art Spiegelman, souvent cité dans la short list des auteurs éligibles au Grand Prix (...)

  • 30 janvier 2011 9 commentaires

    De Cape et de Crocs, d’après la série de bandes dessinées d’Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou (Delcourt), a régalé samedi 29 janvier les festivaliers qui ont eu le privilège d’assister au conservatoire Gabriel Fauré d’Angoulême à ce spectacle théâtral. Une représentation à la Capitaine Fracasse proprement… (...)