40 éléphants T. 1 - Par Kid Toussaint et Virginie Augustin - Editions Bamboo

7 décembre 2017 0 commentaire
  • Londres, 1920, Florrie, une jeune femme un peu désœuvrée, erre dans le Londres des années 1920. La jeune pickpocket se fait remarquer par Esther qui trouve vite comment exploiter son talent particulier...

On lui propose d’intégrer les 40 éléphants, une organisation dont tous les membres sont des femmes : voleuses, tueuses, kidnappeuses, cambrioleuses ou même proxénètes ! Florrie, baptisée « doigts de fée » ne tarde pas à faire profiter le gang de ses capacités pour le vol à la tire, le cambriolage ou le meurtre. Mais peu à peu, le gang dont le nom est inspiré de celui d’un quartier du sud de la ville, se trouve en difficulté. Le groupe ne tarde pas à être traqué par la police et confronté à un groupe masculin rival bien décidé à reconquérir son territoire.

40 éléphants T. 1 - Par Kid Toussaint et Virginie Augustin - Editions Bamboo
Cambrioleuses, trafiquantes, tueuses, proxénètes ...

À l’issue de ce premier tome, tout commence à se gâter sérieusement pour le groupe, tandis que l’arrivée de Florrie éveille quelques soupçons. Fait-elle partie des bons ou des méchants ? Tout en élargissant la palette de portraits, la suite devrait permettre d’éclaircir les zones d’ombre d’un récit passionnant et bien mené.

En leur temps, les aventures de cette organisation criminelle ont particulièrement défrayé la chronique. Suite aux massacres de la grande guerre de 1914, l’Angleterre, comme une bonne partie de l’Europe, manque d’hommes. La crise économique et les difficultés d’approvisionnement expliquent en partie la bascule vers la délinquance de ce groupe de femmes.

Si les deux auteurs ont construit cette histoire à partir de faits divers réels, les qualités de la narration relèvent d’abord de l’imagination de Kid Toussaint. Il faut bien dire que l’on connaît peu de choses de ces gangs ! Avec Florrie, Doigts de Fée, l’incursion dans l’univers de cette organisation criminelle mal connue mais qui a véritablement existé s’avère une réussite. Tout en soignant l’aspect imaginaire, il parvient à donner vie à toute une galerie de personnages. Chacune de ces femmes possède quelque chose de fascinant, mères de famille ou filles des rues aux histoires personnelles fracassées, toutes se trouvent rassemblées au sein d’une équipe solidaire et soudée.

© Illustrations Kid Toussaint et Virginie Augustin– Editions Bamboo 2017

Le propos du scénariste est particulièrement bien servi par le trait assuré et nerveux de Virginie Augustin qui parvient à restituer avec efficacité l’ambiance des films noirs, nés peu après cette période. La dessinatrice d’Alim le tanneur (Delcourt) traite avec autant de sensibilité les personnages que le décor de ce Londres des années 1920, ou encore le luxe provocant des boutiques attaquées par ces suffragettes des bas-fonds.

Ajoutons enfin que le traitement des couleurs assuré par Hubert n’est pas pour rien dans la restitution réussie de cette ambiance, le scénariste de Miss pas Touche (Dargaud) revenant ainsi à ses premiers amours. Au final, un premier tome plutôt réussi et agréable à lire et qui annonce une série à suivre de près.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

© Illustrations Kid Toussaint et Virginie Augustin– Editions Bamboo 2017

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?