45 tours rock – Par Hervé Bourhis – Dargaud

26 novembre 2012 0 commentaire
  • Passé maître dans la réalisation de missels musicaux et graphiques (les formidables «{Petit Livre Rock}» et «{Petit Livre Beatles}»), Hervé Bourhis continue à faire partager son érudition et sa passion pour la musique, avec un album qui donne envie de taper du pied : «{45 tours rock}».

45 tours pour les disques singles et 46 planches pour les bandes dessinées mainstream. Sans jouer à la numérologie bon marché, il y avait sans doute les prérequis numéraires à l’heureuse rencontre entre les deux formats ! C’est probablement ce qui a poussé Hervé Bourhis a s’emparer du gabarit album pour livrer « 45 tours rock ». Au menu du bouquin une foule de morceaux imparables de l’histoire du rock, des classiques sortis en single (que l’on continue parfois à appeler 45 tours, même si le format se fait rare désormais) et qui, au delà du pur plaisir de l’écoute, ont bien souvent une petite histoire.

C’est là que Bourhis met son grain de sel en dessinant la pochette et l’univers graphique du morceau, puis en racontant non seulement le contexte de création du titre, mais aussi une palanquée d’anecdotes cocasses qui, de fil en aiguille, forment une sorte de généalogie rock’n’roll. Très à l’aise dans ce style d’écriture rock popularisé par les magazines, Bourhis fait souvent mouche comme quand il écrit d’une plume délicieusement vacharde à propos de Light My Fire des Doors : « (...) Jim Morrison, l’étudiant boutonneux et complexé, a la bonne idée de passer son été à gober des acides en lisant Rimbaud. Il perd du poids et se métamorphose en Sinatra psychédélique. »

45 tours rock – Par Hervé Bourhis – Dargaud
Un extrait de "45 tours rock"
© Bourhis - Dargaud

Plus succinct que le « Petit Livre Rock », « 45 tours rock » se lit volontiers par petites bribes, le temps de tout savoir sur un tube. Et si ce modus operandi vous rappelle le plaisir simple d’écouter un single de deux minutes trente, c’est que la mission est accomplie.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?