A.D. La Nouvelle Orléans après le déluge - Par Josh Neufeld (traduction Vincent HENRY et Pierre GEHENNE) - La boîte à bulles

27 décembre 2011 1 commentaire
  • Une catastrophe naturelle, mais aussi sociale, politique, humaine... Les dégâts de l'ouragan Katrina on créé d'immenses drames, durant plusieurs années. C'était en 2005, et ce remarquable album raconte l'événement, au cœur de l'été...

Fin août 2005, un ouragan d’une puissance inouïe balaya durant quelques heures La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Même si l’événement était prévu et annoncé, même si la population avait été invitée à quitter la ville, de nombreux habitants choisirent de rester sur place. Ils comptaient sur la chance, ou sur une exagération des prévisions... D’autres partirent, laissant derrière eux presque toute une vie.

Josh Neufeld était volontaire à la Croix rouge américaine en octobre 2005, plus d’un mois après l’ouragan. Il restait encore beaucoup, beaucoup à faire pour aider la ville à se relever. De cette expérience est née le désir d’écrire un album racontant les faits, mais s’appuyant surtout sur des témoignages directs. Les personnages qu’a choisis l’auteur sont immédiatement marquants, et leur diversité renforce le propos.

A.D. La Nouvelle Orléans après le déluge - Par Josh Neufeld (traduction Vincent HENRY et Pierre GEHENNE) - La boîte à bulles

Happé par ce récit superbement construit au dessin affirmé et au découpage limpide, le lecteur plonge au cœur de cet incroyable accident climatique. Même si le choix de codes couleurs par chapitre paraît curieux de prime abord, on s’y habitue assez vite, d’autant que les péripéties vécues par nos témoins s’enchainent sans temps morts.

Une réussite éclatante, à la fois roman graphique plein de suspense et d’humanité, et témoignage inédit d’une des plus grandes blessures sociales américaines de ces dernières années.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :