Ainsi Danse - Par Michel-Yves Schmitt - La boîte à bulles

15 novembre 2008 0 commentaire
  • Après Dérives, Michel-Yves Schmitt livre une chronique sociale et sentimentale très convaincante. Un beau portrait de groupe réaliste et attachant, sans forcément épargner les personnages.

Vous connaissez le principe de ces croisements narratifs auxquels le cinéma et notre précieux 9ème art nous ont habitués : plusieurs vies, plusieurs destins, plusieurs lieux, qui finissent par se croiser, se ressembler...

Dans Ainsi Danse (on ne capte pas toujours le jeu de mot au premier instant), l’exercice happe le lecteur dès le début, avec une rencontre improbable et émouvante qui rappelle le couple de hardeurs du film Love Actually. Leur idylle et ses suites, dans sa fragilité évidente, tend le fil des autres vies de couple en suspens.

Car ce récit choral explore essentiellement la vie amoureuse, dans des situations qui marquent : le couple avec enfant et le travail qui aliène ; l’adultère au troisième âge, les faux-semblants des amours en milieu artistique...

La centaine de pages de l’album de Michel-Yves Schmitt s’avale avec un plaisir permanent, dans un style qui fait la jonction entre générations, de Jean-Claude Denis à Jean-Philippe Peyraud. Ainsi Danse - Par Michel-Yves Schmitt - La boîte à bulles

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?