Altaïr T. 17 - Par Kotono Kato - Glénat Manga

30 août 2017 0 commentaire
  • La bataille entre la confédération anti-impériale et l'Empire Baltrhain arrive à son paroxysme et voit la situation enfin tourner à l'avantage de la Türkiye. Les armées de Zaganos et de Mahmud se rejoignent pour amorcer l'assaut final qui doit décider du sort de toute la région.
Altaïr T. 17 - Par Kotono Kato - Glénat Manga
Du poids de la narration dans ce nouveau tome
© 2007 Kotono Katô / KODANSHA

Nous avions laissé Mahmud menant une guerre commerciale pour renverser le rapport de force avec Baltrhain, alors largement en sa défaveur. C’était il y a huit tomes, autant dire une éternité dans ce manga aux multiples péripéties. Depuis, la guerre s’est décidée et le militaire a pris la suite de la diplomatie. Zaganos et Mahmud se retrouvent à nouveau, en principe alliés sur le champ de bataille, mais au fond toujours aussi rivaux tant leur manière de procéder que la vision qu’ils ont de l’avenir de la Türkiye divergent.

Et c’est bien de cela qu’il s’agit, au-delà même de la conquête des contrées de l’Empire et de la défaite de ses armées : quelle politique la Türkiye va-t-elle déployer dans les prochaines années ? Et c’est celui qui sortira renforcé et couronné de gloire de cette campagne militaire qui en décidera. Voilà un nouvel enjeu pour notre héros et une guerre d’influence qui se dessine en fond de cet épisode d’acmé militaire.

La rivalité entre Mahmud et Zaganos clairement mise en scène
© 2007 Kotono Katô / KODANSHA
L’affiche de la nouvelle série animée : "Shōkoku no Altair"

Ce tome 17 se caractérise par une narration appuyée qui marque les avancées politiques des derniers événements et des récentes victoires dans le camp des héros. Tout s’enchaine très vite, avec une surprise concernant Mahmud qui permet de dramatiser ce que l’on pressent être la dernière ligne droite du manga. On en redescend de ce surplomb que pour s’attaquer à la prise de Mur, rempart de l’Empire réputé imprenable. Un épisode grandiloquent et passionnant qui témoigne encore de la qualité d’Altaïr dans ses grandes mises en scène militaires.

D’ailleurs, le public japonais ne s’y trompe pas : le succès de la série dans l’île du Soleil Levant lui permet de bénéficier depuis cet été d’une adaptation animée produite par le Studio MAPPA auquel on doit Rage of Bahamut ou Yuri on Ice. On espère la voir arriver chez nous afin de populariser davantage une série qui le mérite amplement.

La Citadelle de Mur : un décor digne de Game of Thrones !
© 2007 Kotono Katô / KODANSHA

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?