Ange (2/2) ("La Geste des Chevaliers dragons") : « Sans leurs sentiments et leurs souffrances, les personnages seraient en carton-pâte. »

13 janvier 2012 0 commentaire
  • Seconde partie d'une [interview->art12784], dans laquelle les scénaristes qui signent "Ange" reviennent sur leur série à succès : La Geste des Chevaliers dragons, le développement de Marie des dragons, mais également leurs autres séries et projets en cours...

Comme promis, le tome 4 de Marie des dragons contient pas mal de réponses. S’approcherait-on doucement vers la conclusion ?

Ange (2/2) ("La Geste des Chevaliers dragons") : « Sans leurs sentiments et leurs souffrances, les personnages seraient en carton-pâte. »
Le T4 de Marie des dragons donne un coup de fouet à l’intrigue
© Ange - Demarez - Soleil 2011

Nous nous acheminons en effet vers la fin de la série. L’histoire prendra fin au tome 5, qui est en cours de création en ce moment et qui devrait sortir autour de fin 2012, début 2013 au plus tard. Tout sera révélé et résolu !

La famille de Marie est presque réunie (tous les enfants vivants sont identifiés). Allez terminer sur cette thématique ?

Le fait que Marie les ait retrouvés – sauf Lou, mais le lecteur sait où il est, et se doute de son rôle – est un élément crucial… Cette série a pour thème les racines et le choix. La famille, et spécialement leur village d’origine, sur lequel, d’ailleurs, s’ouvre chacun des tomes, est donc au centre du mystère. Il reste encore pas mal d’éléments à expliquer : La nature de la mère de Marie qui est explicitée dès les premières pages, Le rôle de l’Empereur, puis le parrain de Marie que l’on a vu vivant bien des années plus tard malgré le fait qu’il ait été transpercé de flèches lors de l’attaque du village… Quant aux trois éléments, deux ont été détruits, donc…

Concernant La Geste, vous expliquiez que les trois grandes directions de la série étaient la politique, la bagarre et les responsabilités individuelles. Ce tome 12 est donc centré sur Ellys et la faute qu’elle a commise dans le tome 1. D’autres personnages auraient pu porter la thématique décrite dans le tome 12, vouliez-vous relancer l’intérêt du public concernant un personnage bien connu des lecteurs ?

JPEG - 22 ko
Le tome 12 revient sur un des personnages les plus connus des lecteurs, découvert dans le premier tome.
© Ange - Cossu - Soleil 2011

Exactement ! Le tome 1 avec le magnifique dessin d’Alberto Varanda est bien entendu un des plus appréciés et, oui, le retour d’Ellys était une décision autant commerciale que créative. Mais cela dit, ce choix était particulièrement intéressant pour plusieurs raisons. D’abord, Ellys n’est plus Chevalier Dragon – elle n’est plus vierge. Ensuite, elle a été chassée – révoquée, humiliée, et elle est responsable de la mort de son mentor et amie. Il y avait donc les thèmes liés à Ellys elle-même : la culpabilité, le deuil, et la renaissance. Ce qui nous a permis de répondre à plusieurs questions qui nous ont été souvent posées au cours de la série.

Que deviennent les Chevaliers Dragons, quand elles ne sont plus Chevaliers Dragons ?

Est-il difficile de s’adapter à une vie de femme « normale » dans un contexte moyenâgeux quand on a été une guerrière presque tout puissante ? Tout d’abord, il n’y en a pas beaucoup, des Chevaliers Dragons : elles n’ont pas l’occasion de démissionner, elles meurent d’abord. Mais certaines quittent l’Ordre pour se marier ou pour prendre un poste guerrier (maître d’armes, préceptrice, officier , mercenaire) qui leur laisse plus de liberté… sexuelle. Certaines deviennent des Ombres, c’est-à-dire des espionnes, qui n’hésitent pas à utiliser leur corps et leur séduction, au service de l’Ordre des Chevaliers Dragon.

Celles qui se font renvoyer ont en général elles-aussi le choix des métiers, puisque leur éducation les place largement au-dessus de la plupart des femmes de l’époque. Quant à Ellys, elle est mariée, elle garde un poste en partie « d’autorité » - elle est châtelaine, les terres de son époux sont isolées et la région n’est pas de tout repos – et elle va souffrir en effet de problèmes de changement de statut. Mais elle va s’adapter. C’est un des rares albums de la Geste qui finit complètement bien.

JPEG - 78.9 ko
Le treizième tome de la Geste lui porte chance car le scénario aussi fluide qu’intelligent, mais de plus le dessin est splendide
© Ange - Vax - Soleil 2011

Comme vous aimez le faire, le tome 13 change d’axe en se centrant sur la politique et la volonté des matriarches de justement ne pas faire de politique. C’est aussi l’occasion de présenter un personnage très fort et de montrer que ce sont les faiblesses qui nous caractérisent ?

Parlez-vous d’Alène ou de Lancelas ? Les deux personnages sont forts – en fait, les quatre héros de ce tome (Alène, Lancelas, Lore et Traville) ont des caractères très affirmés. Mais Lancelas, comme c’est sa voix dans l’album, est le personnage le plus développé. En vérité (et c’est une exception dans la Geste), ce sont les deux personnages masculins, Lancelas et Traville, qui sont les plus fouillés. Mais… difficile de dire qu’ils sont définis pas leurs faiblesses. Lancelas est très humain – touché par l’amitié et par l’amour, puis par la mélancolie – mais il ne se montre faible à aucun moment. Il prend toujours les bonnes décisions. Quel que soit leur coût. Par contre, vous avez raison : sans leurs « sentiments » et leurs souffrances, ces personnages seraient en carton-pâte.

Toujours dans ce tome 13, on peut voir des Chevaliers-dragons avec des tatouages. Dans le T11, vous donnez un début d’explication aux brûlures déjà observées, mais ces tatouages ont-ils une raison particulières ?

JPEG - 20.2 ko
Peu de dragons, mais beaucoup de politique (et d’amour) dans le tome 13 de la Geste
© Ange - Vax - Soleil 2011

Ces tatouages sortent de l’imagination de Vincent Vax – mais maintenant qu’ils sont dessinés, ils sont « canon », ils font partie de la série, donc nous avons l’honneur de vous annoncer en avant-première que l’Ordre des Chevaliers Dragons de Messara a établi des tatouages rituels pour ses Chevaliers recrutées post-Brisken – pour toute la nouvelle génération dont Alia parlait dans le tome 9, ces petites filles intégrées en masse pour remplacer les Chevaliers mortes puisque les guerrières de l’Ordre des Chevaliers Dragon de Messara se sont faites décimer dans le tome 4. (Amusant de se dire que ces gamines vont ensuite se faire massacrer vingt ans après par Alène dans ce tome 13, justement…). La coutume de certains de ces tatouages a subsisté dans le temps et on en retrouve certains dans le tome 11, plusieurs siècles plus tard. Bref, maintenant que ces tatouages existent, nous allons leur trouver une explication et nous en servir.

Vous nous annoncez depuis quelques temps le second album dessiné par Paty. Celui-ci devrait-il voir le jour prochainement ? Quel en sera la thématique ?

Un album dessiné par Christian Paty est en cours, mais aucune date de parution n’est prévue pour l’instant. Il sera maritime, avec des batailles navales et un dragon marin. Et il se passera lors de la « Geste Deuxième Époque », c’est-à-dire pendant la Guerre des Sardes. Quant à l’album franco-coréen réalisé avec Dohae, il a été re-maquetté de façon homogène avec le reste de la collection lors de sa réimpression (même si c’est un hors-série).

A propos d’hors-série, toujours pas d’envie de pondre une chronologie de votre univers, reprenant les événements et personnages marquants, des cartes, un peu comme le monde de Troy ?

Pour l’instant, la réponse est non, pour ne pas cristalliser trop de choses et nous laisser le champ ouvert le plus possible pour nos futures histoires. Nous avons une géographie en tête (une carte fragmentaire existe d’ailleurs dans le tome 1 ») et une géopolitique (l’empire, ses deux dynasties, les cités alliées, les cités libres, l’orient, la mer Close, les royaumes Sunnis au sud, les terres de l’Inoire du tome 8), les tensions entre l’Empire et ses rois « féaux », etc. Plus les prêtres, et bien sûr l’organisation politique de l’Ordre des Chevaliers Dragons lui-même.

JPEG - 91.8 ko
La réussite de ce tome 13 nous laisse présager un merveilleux prochain diptyque, dessiné par le talentueux Vincent Vax.
© Ange - Vax - Soleil 2011

Vous évoquiez précédemment un diptyque sur le Roi des Sardes. Quel en sera le dessinateur ?

Vincent Vax (Le dessinateur de la Geste 13.) Youpi ! Ce récit évoquera la Guerre des Sardes « lancée » dans le tome 11. L’héroïne en sera Amarelle, l’héroïne du tome 11. Surprise du côté du héros masculin, mais on l’a déjà vu. Ce récit marquera aussi une évolution extrêmement importante de l’histoire de l’Ordre des Chevaliers Dragon… qui en changera la nature pour toujours.

Qu’en est-il de votre tome spécialement dessiné par des dessinatrices ?

En cours d’élaboration !

Quels seront alors les prochains tomes de la Geste à paraître ?

Un tome est dessiné par Patrick Boutin qui a pour titre (provisoire,) : Le Harem. Il pourrait tout aussi bien s’appeler « Le Collectionneur », parce qu’il y aura deux thèmes principaux dans cette histoire : la politique, of course, comme toujours (et particulièrement la séparation des pouvoirs) et la « collection » … d’êtres humains, de sentiments, etc. Bon, et puis aussi (ô surprise), ça se passe dans un harem, avec plein de filles déshabillées, des loukoums, et un dragon.

Sinon, d’autres projets BD en cours pour l’instant ?

Plein ! Et en particulier le lancement de la série Jack Black, dont le premier tome sortira pour Angoulême ! Et puis le Collège Invisible, Tibill le Lilling, Paradis Perdu… et une nouvelle série de science-fiction pure et dure dont on ne vous dit rien, sinon les Ombres viendront vous assassiner… Et puis, encore une autre série de science-fiction, parce que deux c’est toujours mieux !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander
- le T12 de La Geste des Chavaliers dragons chez Amazon ou à la FNAC
- le T13 de La Geste des Chavaliers dragons chez Amazon ou à la FNAC
- le T4 de Marie des dragons chez Amazon ou à la FNAC

Lire :
- La première partie de cette interview
- Notre précédente interview d’Ange : « Marie des Dragons n’a rien à voir avec la Geste »

La photo en médaillon est © Ange - Mélikian. Tous droits réservés

  Un commentaire ?