Angoulême 2011 : Le Fauve Jeunesse va à Zep, Stan & Vince pour les « Chronokids »

28 janvier 2011 0 commentaire
  • « Les Chronokids » de Zep, Stan & Vince, mais aussi « L’Ours Barnabé » de Philippe Coudray et « Khéti, fils du Nil » de Mazan et Dethan font partie des découvertes jeunesse à Angoulême cet année.

Il est bon que les Prix « Découvertes » (vocable qui recouvre curieusement des prix pour des BD « Jeunesse » et d’autres destinés à de tout jeunes créateurs) soient distingués des autres prix du Festival d’Angoulême. La conception d’un livre pour les jeunes lecteurs ne correspond pas à la même logique qu’une BD destinée aux adultes.

En outre, il permet une véritable mise en évidence des talents de demain dont les noms sont inscrits sur les tablettes « pour l’histoire ».

On n’est pas plus surpris que le Fauve Jeunesse, parrainé par la Caisse d’Epargne et remis par un jury d’enfants reviennent aux Chronokids T.3, de Zep, Stan & Vince (Editions Glénat).

Angoulême 2011 : Le Fauve Jeunesse va à Zep, Stan & Vince pour les « Chronokids »
Fauve Jeunesse pour les Kronokids
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cette excellente série qui promène ses héros Marvin et Adèle dans l’histoire grâce à un téléphone portable spatio-temporel correspond parfaitement à une cible de lecteurs pré-ados. C’est enlevé, sympathique, instructif. Les jeunes membres du jury ne se sont pas trompés. Le prix a été remis à Stan & Vince par Elie Semoun venu faire la promo pour le film tiré de L’Elève Ducobu.

Le Prix des Ecoles d’Angoulême revient à L’Ours Barnabé – Intégrale 1, de Philippe Coudray (La Boîte à Bulles). Là aussi, ce n’est que justice. Les perles philosophiques du plantigrade sont autant de moments de sagesse d’une grande pertinence.

Enfin primé, Philippe Coudray emporte Prix des Ecoles d’Angoulême
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Le Prix BD des collégiens de Poitou-Charentes revient à Khéti, fils du Nil de Mazan & Dethan (Éditions Delcourt)
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Le Prix BD des collégiens de Poitou-Charentes revient quant à lui à une saga égyptienne, Khéti, fils du Nil t.4 – Le Jugement d’Osiris, de Mazan & Dethan (Éditions Delcourt)

Il y a aussi les prix qui consacrent les talents en herbe, à commencer par le Concours Scolaire organisé depuis 27 ans par la Caisse d’Epargne . Savez-vous que 80% des lauréats ont persisté dans ce métier avec quelques réussites qui vont de Catherine Meurice, à Benoit Ers, Vincent Perriot ou Jochen Gerner.

Le Prix d’Angoulême de la BD Scolaire revient à Marylou Dufournet. Le Prix du scénario à Paul André, le Prix du graphisme à Cécile Bidault , le Prix humour à Hugo Ruyant qui avait déjà gagné, souvenez-vous en, les Golden Blogs Awards.

Le Prix d’Angoulême de la BD Scolaire revient à Marylou Dufournet
Photo : D.Pasamonik (L’Agence BD)
Hugo Ruyant rafle le Concours Scolaire Humour après avoir gagné le Golden Blogs Award à Paris
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Le Prix Jeunes Talents revient à Adrien Herda, Noémie Weber et Antoine Maillard.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?