Aperçu de la rentrée BD (3) - Futuropolis : Visions et réflexions d’auteurs

27 août 2012 0 commentaire
  • À quelques jours de la grande vague de nouveautés qui va envahir les tables des librairies, ActuaBD vous propose un passage en revue des points forts du programme éditorial des principaux éditeurs. Aujourd’hui : les éditions Futuropolis.

Aperçu de la rentrée BD (3) - Futuropolis : Visions et réflexions d'auteursMoins nombreuses qu’à la concurrence, les nouveautés des éditions Futuropolis restent, pour la plupart, œuvres d’un panel d’auteurs que la maison parisienne suit depuis sa relance en 2005. C’est ainsi que l’on retrouve dans l’office du mois d’août quatre titres de fidèles.

On pourra découvrir le deuxième volet des « Enfants de Jessica », spin-off du « Pouvoir des Innocents », signés du duo Hirn & Brunschwig, qui est de l’aventure depuis le début de la renaissance du label Futuropolis. Jean-Claude Denis, récent Grand Prix du Festival d’Angoulême, revient avec une nouveauté intitulée « Zone blanche », sorte de polar existentialiste.

Pierre Wazem signe « Mars Aller Retour », come-back autocritique à la bande dessinée, après cinq ans d’absence. Enfin, on appréciera la seconde collaboration entre Aude Samama et Denis Lapière, trois ans après « Amato », pour « À l’ombre de la gloire », drame dans le milieu de la boxe, terreau formidable pour les histoires.

En septembre, Futuropolis publiera une nouvelle histoire dans le milieu du cyclisme réalisée par Lax, devenu maître en la matière. Ele s’intitulera « L’Écureuil du Vel’d’Hiv’ ».

Philippe Dupuy & Loo-Hui Phang signeront un roman graphique hors norme de 432 pages : « Les Enfants pâles » qui retracera l’errance d’une vingtaine d’enfants livrés à eux-mêmes, fuyant un monde dévasté par la crise et la famine.

En octobre, Emmanuel Lepage signera « Un Printemps à Tchernobyl » tandis que la grande fresque historique « Mattéo » de Jean-Pierre Gibrat se verra compilée en un premier recueil réunissant les deux premiers volets.

En ce début d’automne, on découvrira également les suites de deux séries en cours scénarisées par Kris, « Un Sac de billes » avec Vincent Bailly d’après Joseph Joffo, ainsi que le quatrième volume de « Notre mère la Guerre », âpre récit dans les tranchées dessiné par Maël.

C’est du côté de la dernière cartouche de la rentrée que les curieux iront fureter. Un album intitulé « La Survie de l’espèce » réunira l’économiste Paul Jorion et le dessinateur Grégory Maklès, célèbre dans la communauté World of Warcraft pour ses strips « Stevostin », présentant un miroir déformant face à l’histoire de l’économie de marché.

Un extrait de "La Survie de l’espèce"
© Maklès - Jorion - Futuropolis

Au vu du programme de ce trimestre de rentrée, Futuropolis continue a développer une ligne d’un néo-classicisme haut de gamme, en proposant un espace privilégié à de grands auteurs confirmés.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Tous les visuels de cet article sont © Futuropolis et les auteurs respectifs.

  Un commentaire ?