Aperçu de la rentrée BD (5) - Glénat : les grosses cartouches

30 août 2012 3 commentaires
  • S'il y a bien un éditeur qui ne se laisse pas abattre par la morosité ambiante de la crise, c'est bien Glénat. Pour la rentrée, il y va à la sulfateuse, avec une production abondante, dans toutes les directions.
Aperçu de la rentrée BD (5) - Glénat : les grosses cartouches
Versailles, une nouvelle saga historique signée Didier Convard et Eric Adam
Ed. Glénat

Il y a d’abord la veine ludico-éducative. Jacques Glénat nous avait prouvé dans années 1980 que "L’histoire, c’est l’aventure". Il ne déroge pas de cette ligne qui a fait sa réputation avec des titres comme la série Versailles, dont le tome 1, Le Crépuscule du roy, dont le scénario est signé -on s’en serait douté- Didier Convard et Éric Adam et est dessiné par Éric Liberge, convoque le Grand Siècle.

Idem, pour la collection Explora dont nous vous avons déjà longuement parlé qui raconte la vie des grands explorateurs avec cette fois au générique le Capitaine Richard Francis Burton, le découvreur des sources du Nil, et le Colonel Percy Harrison Fawcett à la recherche d’une cité perdue dans le cœur de la forêt amazonienne, une figure qui inspira Indiana Jones.

Une nouvelle Fawcett de la collection Explora
Ed. Glénat

On peut y joindre le nouveau tome de l’excellente série Flor de Luna où la légende des cigares les plus fameux du monde s’inscrit dans une histoire faite de complots, de vengeances et de calculs politiques à Cuba, à la fin du 19e Siècle. Une saga exceptionnelle signée Pierre Boisserie et Éric Lambert.

Il y a la veine de la SF, avec Corbeyran qui en est au cinquième volume de ses cités futuristes avec New-Beijing dessiné par Aurélien Morinière et au troisième tome de la série Metronom’ dessinée par Grun.

J-D. Morgan et Kévin Hérault ont les arguments pour nous faire lire HK
Ed. Glénat

Mais aussi le lancement d’une nouvelle série signée Guillaume Dorison, déjà scénariste de la collection Explora et qui est en train de se faire un prénom, avec le premier tome des Seigneurs de guerre où la castagne s’y déploie à tout va dans la pure tradition des films d’action.

Et bien entendu, l’inévitable Jean-David Morvan qui nous revient avec HK avec l’excellent Kévin Hérault.

Il y a la veine Thriller avec le tome 1 de La Main de Dieu, une histoire secrète du FBI prévue en cinq tomes, signée au scénario comme au dessin Marc Védrines. On y trouve aussi le Tome 4 de Secrets bancaires USA où l’on a le plaisir de retrouver Dominique Hé sur un scénario de Philippe Richelle.

L’inusable Walt Disney
Ed. Glénat

Il y a la veine familiale avec Walt Disney dont le catalogue s’étoffe chez l’éditeur grenoblois, entre classiques de la collection remontant dès avant les années 1960 (Carl Barks, Floyd Gottfredson, Don Rosa...) et nouveautés, notamment la série Witch qui cartonne depuis un bon nombre d’années.

Dans le même créneau de la licence qui rapporte sans qu’on se casse la tête, Le Petit Prince qui aligne son 10e tome cette saison.

L’Attentat, un des événements de la rentrée BD
Ed. Glénat

Rien que du basique, donc, du Glénat craché, avec cette surprise cependant : Un épilogue à la Ballade au bout du monde signé Makyo avec Laval, Claude Pelet et Éric Herenguel au dessin, qui accompagne l’édition d’une Intégrale de La Ballade au bout du monde de Makyo & Vicomte.

On fera néanmoins une exception pour cette étonnante collection Mille Feuilles qui nous gratifie d’un nouvel album de Masse, Contes de Noël qui reprend le matériel du 30 x 40 de Futuro, plus des inédits en couleurs. Par ailleurs, la collection publie le tome 3 de Blaise de Dimitri Planchon et la surprenante intégrale de Tom Carbone de Luc Cromheecke & Laurent Letzer que l’on avait vu naguère sous le label Dupuis.

et cette collection "Hors Collection" où l’on repère d’entrée l’ouvrage de Loïc Dauvillier et Glen Chapron, L’Attentat, adapté du roman de Yasmina Khadra dont nous vous en reparlerons très prochainement et un essai de la spécialiste du Japon Agnès Giard qui recense les 100 plus belles histoires d’amour de la bande dessinée japonaise, "des mythes fondateurs aux fables contemporaines",

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • la surprenante intégrale de Tom Carbone de Luc Cromheecke & Laurent Letzer que l’on avait vu naguère sous le label Dupuis.

    Aah ! Excellente nouvelle, mais cette intégrale comprend-t-elle le génial "Tom Carbon et les lunatoys" paru dans Spirou mais inédit en album chez Dupuis (paru en n&b en flamand il y a 8 ans chez un petit éditeur).

    Répondre à ce message

  • Vous n’auriez pas oublié le nouveau Titeuf dont on parle partout dans la presse et les médias ? Comme grosse cartouche
    ça se pose là un million d’exemplaires.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 31 août 2012 à  09:12 :

      Vous avez raison, ce sont les nouveautés de fin août, on en parle aujourd’hui dans ActuaBD. J’aurais au moins du le mentionner dans le premier article.

      Répondre à ce message