Apprendre en s’amusant, un nouvel horizon pour les éditions Bamboo.

12 avril 2017 2 commentaires
  • Avec sa série sur les Châteaux de la Loire, présentée au Château d'Ussé en présence des auteurs, l'éditeur bourguignon continue d'investir dans la bande dessinée pédagogique, une ligne éditoriale qu'il exploite depuis plusieurs années déjà avec un certain succès.

Réunis autour de Christophe Cazenove, un des scénaristes -phare de ce qui amorce cette collection, plusieurs dessinateurs se retrouvent à associer humour et apprentissage autour de thèmes aussi divers que Les Insectses (dessiné par Vodarzac), que le Musée des Bozarts (Karinka et Bloz) ou encore de Napoléon de Lapus et Stédo). Sans renier le style qui a fait le succès des ouvrages de la maison, loin d’un discours ambitieux et ennuyeux, les auteurs tentent de concilier savoir et plaisir. Apprendre les sciences, les arts ou l’histoire... en s’amusant, c’est le nouveau credo des éditions Bamboo.

Apprendre en s'amusant, un nouvel horizon pour les éditions Bamboo.
Entre Philippe Larbier et Christophe Cazenove, la comtesse de Blacas redécouvre l’histoire de son château d’Ussé.

Dernier en date de la série : Les Châteaux de la Loire réalisé par le dessinateur tourangeau, Philippe Larbier, (Les petits Mythos, même éditeur). L’ouvrage a fait l’objet d’une présentation dans le cadre majestueux du château d’Ussé, en Indre et Loire. Une série de gags bon enfant et de bon goût vient conclure des anecdotes judicieusement choisies et ayant toutes pour cadre Chambord, Chenonceaux ou Blois.

Dans les années 60, Nathan publia l’histoire de France avec le sourire, l’un des premiers albums du genre.

En restant au plus près de la vérité historique, les auteurs réussissent à nous apprendre ou nous rappeler des événements survenus dans ces lieux emblématiques de l’histoire de France.

Servis par le trait tout en souplesse et parfaitement maîtrisé de Philippe Larbier qui ajoute une touche humoristique à ces histoires érudites sont faites pour amuser petits et grands. C’est ainsi qu’en parcourant cet album sympathique, drôle et très documenté on découvre que les vikings sont venus jusqu’en Val de Loire, que Chambord ne possède pas de cave, ou que le château d’Ussé fut habité par Charles Perrault qui y trouva l’inspiration pour le conte de La Belle au bois dormant.

Passionné d’histoire et de châteaux, Christophe Cazenove a rassemblé non seulement tout ce qui compte en monuments, toiles ou tapisseries, mais aussi des personnages qui sont passés par le Val de Loire pour les intégrer dans un album drôle et érudit. Une prouesse qui exigea de Philippe Larbier un gros effort de documentation et quelques prouesses pour intégrer ses personnages tout en rondeur dans la rigueur des lignes des perspectives architecturales de la Renaissance.

Associer authenticité et humour jusque dans le graphisme, un défi à relever pour le dessinateur.

Nul doute que cet album rejoindra sans difficulté le coin boutique des sites historiques cités dans le livre. Si ce n’est pas l’objectif principal de ce travail, le marché existe et représente un nouvel espace à investir pour les éditeurs.

Apprendre en s’amusant n’est certes pas une préoccupation nouvelle chez les auteurs de BD, et plus que de renouveler le genre, l’initiative de Bamboo s’inscrit d’abord dans une certaine tradition de récit savants et amusants.

En voyageant à travers les siècles, Mickey invitait déjà à revisiter l’histoire de France.

L’histoire de France fait partie des thèmes de choix de la « BD pédagogique ». A côté de projets plus ambitieux, au style plus ou moins austère, on compte plusieurs séries ayant abordé le sujet sous cet angle. La série Mickey à travers les siècles fit ainsi les beaux jours du journal disnéyen, tandis que de son côté, un inconnu nommé Reiser scénarisait l’histoire de France en 100 gags, dessinée par Pouzet pour le journal Pilote.

A l’Ecole des Loisirs, Bruno Heitz propose lui aussi sa vision de l’histoire de France.

Surfant sur des clichés et une vision souvent assez conventionnelle de l’histoire nationale, le genre a par conséquent toujours connu un succès non négligeable. Si le registre comique peut créer le doute pour le sérieux et la crédibilité du propos, cela représente aussi un défi pour les auteurs contraints de jouer avec les deux registres.

C’est aussi un challenge pour les pédagogues et les enseignants dans leur manière d’appréhender ce type de support. Le lecteur lui, finit toujours par y trouver son compte ! Après tout, il a fallu attendre certains travaux récents pour admettre par exemple, qu’une série comme Astérix comportait une foule de détails authentiques sur les us et coutumes de nos ancêtres les Gaulois !

Dans le Pilote des années 70, Reiser et Pouzet résument le sujet en 100 gags.

Aujourd’hui, face à un marché presque saturé, l’ouverture vers ce nouveau territoire correspond à de nouveaux enjeux. Tout en consolidant son image de BD populaire, Bamboo élargit son lectorat par une diffusion en dehors des circuits traditionnels, et réaffirme une posture pédagogique privilégiant humour et vulgarisation. De quoi sans doute persuader nos chères têtes blondes de fréquenter un peu plus les musées et les vieilles pierres au risque... d’y croiser un auteur en séance de dédicace !

Au final, cet album réalisé avec soin, à l’image des dessins de Philippe Larbier joue parfaitement son double rôle de divertissement et de documentaire. Un cahier en fin d’ouvrage, réalisé avec la Mission du Patrimoine et la Région Centre achèvera de convaincre les plus indécis.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

© Illustrations Cazenove et Larbier – Editions Bamboo 2017

Commander cet ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :