Archives de la Suicide Squad T1 - Par John Ostrander, Luke Mcdonnell & Collectif - Urban Comics

21 décembre 2016 0 commentaire
  • 2016 fut assurément l'année de la Suicide Squad : après le film hollywoodien et le dernier comics en cours, c'est cette fois-ci la première version de cette troupe d'infâmes criminels qui nous est proposée dans un tome très épais et à l'ambiance délicieusement rétro !

Version historique du titre lancée par John Ostrander en 1987, lors de l’évènement Legends comme nous vous en avions parlé lors de sa publication chez nous en 2014, le lecteur qui a déjà côtoyé l’une des itérations modernes de la Suicide Squad ne sera pas dépaysé par celle-ci : une équipe de vilains travaillant pour Amanda Waller et effectuant des opérations clandestines pour le compte de l’Oncle Sam en échange d’une remise de peine.

On y retrouve ainsi des noms familiers : Rick Flag, Deadshot, Captain Boomrang, l’Enchanteresse, et d’autres sans doute moins comme Tigre de Bronze, Nightshade, Nemesis ou l’Orchidée Noire. Sans oublier ceux qui n’y font qu’une apparition fugace, plus ou moins mortelle, mais parfois inattendue comme celle du Pingouin qui participera à une drôle d’aventure de l’escadron en U.R.S.S..

Pour contre, pour ses fans, malheureusement pas de Harley Quinn ici qui n’intégrera l’équipe qu’à partir de sa version contemporaine de 2011 ! Désolé !

Rappelons que c’est John Ostrander qui a créé la Suicide Squad telle que nous la connaissons de nos jours, ainsi que le personnage d’Amanda Waller – co-créée avec Len Wein et John Byrne précisons-le. Avant la reprise par John Ostrander, la Suicide Squad était une équipe d’agents spéciaux créée en 1959 et dont les aventures furent publiées lors de la première époque du comics The Brave and the Bold (consacré à des anthologies).

Archives de la Suicide Squad T1 - Par John Ostrander, Luke Mcdonnell & Collectif - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Pas grand-chose à voir avec la Suicide Squad telle que nous la connaissons mais John Ostrander proposera tout de même un épisode « Origine » pour expliquer d’où vient le nom de l’équipe ainsi que le personnage de Rick Flag (qui date donc de l’époque de The Brave and the Bold).

Ce premier tome [1] nous propose les 16 premiers épisodes, écrits par John Ostrander, sur 66 qu’a compté cette première période (1987 à 1992). Si sur la forme les aventures de cette Suicide Squad est marquée par le trafic de drogue et la Guerre Froide, avec en particulier deux opérations mémorables en U.R.S.S., avec la présence régulière de Ronald Reagan et de Mikhail Gorbachev, le fond s’avère un peu différent de ce qu’on connaît aujourd’hui.

En effet le casting a en général un bon fond, que ce soit Amanda Waller, ancienne idéaliste aujourd’hui cynique, ou les membres de la Suicide Squad qui accueille dans ses rangs plusieurs membres non criminels (comme Nemesis)… et même les criminels se trouve doté d’un certain sens moral, sauf peut-être Captain Boomrang, mais plus bête que méchant !

© DC Comics / Urban Comics

Bref, loin de l’ambiance malsaine et de tueurs psychopathes, nous sommes davantage en présence de cas sociaux, plus ou moins dangereux ou égoïstes, ce qui confère au travail de John Ostrander une dimension plutôt à la James Bond, axé surtout aventure et un peu politique.

Cependant ce qui frappe, et qui constitue la réussite de la série, et en fera un comics culte régulièrement ressuscité, c’est la variété des histoires et du casting. D’un épisode ou d’une histoire à l’autre, nous pouvons ainsi passer d’une opération d’exfiltration à des affrontements contre des extra-terrestres, sans oublier les invités comme Batman, la Doom Patrol ou encore la Ligue de Justice Internationale.

Notons également le graphisme soigné à la mise en scène toujours très dynamique de Luke McDonnell, et nous avons là un excellent comics, une œuvre aussi dense que fondatrice, un brin rétro (et dotée d’une traduction assez colorée évoquant brillamment les années 1980) qui constitue indéniablement un régal pour les amateurs du genre !

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Archives de la Suicide Squad T1. Scénario : John Ostrander, Robert Greenberger & Paul Kupperberg. Dessin : Luke Mcdonnell & Collectif. Traduction Mathieu Auverdin, Jean-Marc Lainé & Jérome Wicky. Urban Comics, collection "DC Classiques". Sortie le 19 août 2016. 520 pages. 35,00 euros.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

Suicide Squad sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1 de la série New 52
- Lire la chronique du tome 2 de la série New 52
- Lire la chronique de La Légende de Darkseid

[1Les épisodes contenus dans Les Archives de la Suicide Squad tome 1 sont :
- Suicide Squad #1-16 (février 1987 à mai 1988),
- Secret Origins #14 et #28 (février 1987 et mars 1988),
- Doom Patrol/Suicide Squad #1 (décembre 1987),
- Justice League International #13 (janvier 1988).

  Un commentaire ?