Bad Ass : Jack Goes to Hell - Par Herik Hanna & Redec - Delcourt Comics

5 février 2018 0 commentaire
  • Jack Parks se croît plus fort que quiconque... Pourtant, sur ce coup, la faucheuse a eu raison de lui. Précipité vers les enfers, il cherche un moyen de regagner le monde des vivants... non sans peine. Humour morbide et sarcastique sontau rendez-vous !..

Jack s’ennuie... à mourir ! Si bien qu’il finit par décéder pour de bon, entraîné par la faucheuse qui ne se fait pas prier : la belle dame dans son lit, aidée par ses sbires, le crible de balles. Une fois réveillé, Jack Parks se retrouve dans une salle d’attente, il est bel et bien mort. Entouré par une foule de condamnés, il tente de gravir les échelons dans cette file d’attente interminable. Mais les règles à suivre dans ce nouvel endroit sont totalement différentes de celles qu’il a connues sur Terre.

Il n’est pas impératif d’avoir lu les précédents tomes de Bad Ass pour saisir pleinement la subtilité et l’originalité de ce scénario. La trame évolue autour du personnage de Jack Parks, qui n’est décidément plus que l’ombre de lui-même, depuis qu’il est... mort. Mais connaissant l’individu, nous savons qu’il risque de prendre les devants, même en si mauvaise posture ! Les réflexions qui accompagnent la lecture offrent au lecteur à imaginer les dilemmes auxquels est confronté notre héros.

En dépit de ce côté déjà vu, on ne s’ennuie pas dans cet épisode qui se lit un peu trop vite. L’univers d’ Herik Hanna est totalement décalé. Chaque protagoniste, au comble du désoeuvrement, apporte son lot d’émotions fortes.

Des quiproquos, des situations rocambolesques, de l’humour pince-sans-rire, les amateurs de super héros ne se prenant pas au sérieux seront comblés. De nombreuses références s’entremêlent comme c’était déjà le cas pour La Grande Évasion, du même scénariste aux éditions Delcourt. Quant au découpage, il attire indéniablement le regard par sa dynamique constante et ses séquences qui s’enchaînent sans temps... mort !

La partie graphique, orchestrée par Redec joue également sur un répertoire relativement varié. Ses multiples références à l’univers "Disney" notamment, ses appels de note à l’animation américaine et aux animés japonais lui confèrent une touche originale. Notons qu’ il est également coloriste sur ce tome.

Jack goes to hell est conçu de manière sauvage avec son lot d’images subliminales. Toutefois, ne cherchez pas avec ce titre un scénario inoubliable : on a plutôt affaire ici à un réel divertissement, sans prise de tête, et qui se revendique comme tel.

Bad Ass : Jack Goes to Hell - Par Herik Hanna & Redec - Delcourt Comics
©Redec / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Bad Ass : Jack goes to hell. Scénario : Herik Hanna. Dessinateur : Redec. Éditeur : Delcourt Comics. 96 pages. Sortie : le 3 janvier 2018. Prix : 15,50 euros.

- Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

- Lire la chronique Bad Ass, un comics "à la française" chez Delcourt
- Lire la chronique Bad Ass T. 4 - Par Herik Hanna, Bruno Bessadi & Gaétan Georges - Delcourt Comics
- Lire la chronique Herik Hanna : "J’ai le flash de la première page, puis je laisse les personnages bosser jusqu’à la fin"

  Un commentaire ?