Bestioles – Par Ohm & Hubert – Dargaud

24 décembre 2010 0 commentaire
  • Il n’est jamais trop tard pour revenir sur les excellentes surprises, comme ce Bestioles, signé par Ohm et Hubert. Un album de science-fiction étrange et aux multiples points de vue qui est paru au tout début de l’année.

Vous avez probablement déjà repéré le style de Ohm dans les pages de Tchô ! (Bao Battle) ou Spirou (Sam le petit Samouraï). À vingt-huit ans, ce jeune dessinateur possède un des coups de crayon les plus originaux du paysage franco-belge. Mais voilà, ce qui fait le sel de son travail c’est que justement, il puise son inspiration en dehors des canons européens. On peut même dire qu’il remet complètement au goût du jour un style graphique tombé en désuétude, mais qui a durablement marqué les gens de sa génération : l’arrondi potelé à la manière de l’Akira Toriyama des années 1980. En effet, à partir du moment où Toriyama a fait glisser Dragon Ball vers des traits plus anguleux [1], la quasi-totalité du genre shonen lui a emboîté le pas, et les hits d’aujourd’hui (Naruto, One Piece, Fullmetal Alchemist) n’ont plus du tout cet aspect rondouillard et terriblement sympathique qui caractérisa tout un temps la production japonaise à des destination des enfants. Ohm se pose donc en héritier de cette tradition graphique. Sa rencontre avec l’expérimenté scénariste Hubert donne lieu a un album très original, notamment grâce à un gaufrier de lecture à deux étages.

Bestioles – Par Ohm & Hubert – Dargaud
Un extrait de "Bestioles"
© Ohm - Hubert - Dargaud

Bestioles raconte l’expédition d’un dirigeable dans une région forestière où abondent les sources d’énergie. Suite à un accident, Luanne, Childéric et le Capitaine, les membres de l’équipage, vont devoir affronter un écosystème assez belliqueux, avant de faire la connaissance d’un groupement totalitaire qui recycle les théories écologistes sur fond d’alliance du sabre et du goupillon.

Avec Bestioles, Ohm et Hubert réussissent un album qui brasse avec originalité, des thématiques contemporaines et des ressorts classiques de la science-fiction.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander ce livre sur Amazon ou à la FNAC

A propos de Hubert, sur ActuaBD :

>"Joann Sfar est l’arbre qui cache la forêt" (entretien en mars 2007)

> Miss Pas Touche T1, T2, T3

[1Une césure qui correspond approximativement au début de la série animée Dragon Ball Z

  Un commentaire ?