Boule à Zéro T1 - Par Ernst et Zidrou - Editions Bamboo

3 mars 2012 2 commentaires
  • Sujet inédit pour ce nouvel album publié chez Bamboo qui aborde un sujet difficile, celui des enfants malades. Un pari osé mais plutôt réussi !

Zita est espiègle, pleine de malice. De petite taille, elle se distingue par sa « boule à zéro ». Si la fillette a le crâne rasé ce n’est pas pour faire mode ou se donner un genre. À l’hôpital Le Goff, Zita fait partie de tous ces enfants malades dont l’horizon se limite aux quatre coins d’une chambre stérile et dont les compagnons de jeux se réduisent à une infirmière compréhensive ou un nouveau venu dans ce service de maladie infantile.

Si les nombreuses séances de chimiothérapie ont eu raison de la chevelure de la fillette (vraisemblablement atteinte d’une forme de leucémie), cela n’a nullement entamé sa bonne humeur, ni son goût du jeu ou des bêtises. C’est pourquoi celle qui fait figure de mascotte du sixième étage de l’hôpital a entrepris de fêter son anniversaire avec ses compagnons d’infortune.
Ils seront tous les bienvenus y compris sa mère… Dont la fillette n’a pourtant plus de nouvelle depuis un bon moment.

Boule à Zéro T1 - Par Ernst et Zidrou - Editions Bamboo

Scénariste prolifique et régulier du journal de Spirou, Zidrou est surtout connu pour sa série L’Élève Ducobu ( le Lombard) adaptée récemment au cinéma mais aussi grâce aux Crannibales, Tamara ou Sac à Puces chez Dupuis. Avec cette nouveauté, il révèle une nouvelle facette de son talent, mêlant humour et tendresse. Un talent particulièrement bien servi par le graphisme sobre mais efficace de son compère Ernst.

Au terme de ses études à l’Institut Saint-Luc de Liège, le dessinateur a commencé sa carrière en publiant les gags Clin d’oeil dans le journal Tintin, repris ensuite en albums au Lombard. William Lapoire, les Cases de l’oncle Ernst ou les Zappeurs (pour le journal de Spirou) sont quelques-unes de ses séries les plus connues. Boule à Zéro marque son arrivée chez l’éditeur de Charnay-lès-Macon.

En s’emparant d’un sujet souvent saturé par un style larmoyant et une avalanche de bons sentiments Ernst et Zidrou n’ont à l’évidence pas choisi la facilité ! Mais la fraicheur et l’authenticité de leur propos coupent l’herbe sous le pied d’une critique ironique ou facile.

Loin d’un discours moralisateur et convenu, les auteurs privilégient un humour bon enfant sans toutefois s’interdire quelques avancées vers la provocation. En restituant l’univers de Zita à travers une savoureuse galerie de portraits (malades, infirmiers, médecins, visiteurs…) cet album apporte une modeste contribution (mais une contribution quand même) à ce qui peut changer notre regard sur la maladie dans ce qu’elle a de plus injuste.

Au fil des pages, l’émotion est parfois là où on ne l’attend pas comme par exemple quand la mère de Zita semble hésiter sur le point de rendre ou non visite à sa petite fille malade. Provocation, fiction… ? Véritable émotion dans cette séquence qui exclut tout jugement et tout discours misérabiliste.

Ce n’est pas le moindre mérite de cet album à disposer en bonne place dans toutes les salles d’attente !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

© Bamboo Edition - Ernst & Zidrou

Commander ce livre chez Amazonou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Boule à Zéro T1 - Par Ernst et Zidrou - Editions Bamboo
    4 mars 2012 12:07, par Yaneck Chareyre

    J’ai découvert quelques planches dans du matériel de communication édité par Bamboo, et j’ai trouvé ça vraiment très bon. Je ne suis pas adepte des productions Bamboo, mais là, je pense qu’on a un album drôle, intelligent et fin. De ce que j’en ai lu pour l’instant, il en a le potentiel.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 4 mars 2012 à  20:36 :

      Pas encore vu en librairie, mais semble mériter le détour. On est assez loin du comique socio-professionel (et lourdingue ! le cadeau d’anniversaire idéal pour un collègue ou un beauf...pas très malin !°) qui reste l’emblème de Bamboo.

      Ernst et Zidrou ont été bons dans le passé, dans les pages de Spîrou ou de Tintin. Je garde espoir !

      Répondre à ce message