Bull, tomes 1 & 2 - Par Koriakine & Buendia - Joker Editions

25 avril 2010 0 commentaire
  • Un ancien militaire infiltre une secte terroriste ultra-catholique pour sauver un ami. Malgré la rudesse du propos et des personnages, voici une série bien construite et menée tambour battant.

Nicolas Bullizzo, généralement appelé « Bull », est une machine de guerre au repos. Mais son passé ressurgit en la personne de Mr Sykes, magnat de l’informatique, une des plus grosses richesses mondiales et accessoirement père d’un de ses frères d’armes. Il a peur de perdre son fils, devenu étrange depuis qu’il est tombé sous la coupe d’un général aumônier exaltant des valeurs chrétiennes ultra-fondamentalistes. Sykes demande à Bull de reprendre contact avec son fils et de le sortir de ce milieu délétère.

Parallèlement à l’immersion de Bull, Paul Harper, capitaine de la Police Militaire, s’est lancé dans une enquête similaire : la disparition d’un jeune soldat. Entre radicalisme et terrorisme, cette secte semble effectivement bénéficier des dernières recherches scientifiques et des appuis politiques pour bouleverser le visage de l’Occident.

Bull, tomes 1 & 2 - Par Koriakine & Buendia - Joker Editions

De prime abord, le dessin de Lionel Koriakine semble forcer les traits de la bande dessinée d’action : des corps bodybuildés, des visages taillés au burin et des ombres trop marquées. C’est d’ailleurs également la même impression qui ressort de Bull, mélange entre la tête de Stallone et le corps de Schwarzy, une machine de guerre sans faille.

Malgré ses stéréotypes d’introduction, Bull bénéficie de l’excellent scénario de Buenda : découpée telle la série 24 Heures, l’intrigue monte graduellement pour bientôt ne plus laisser aucun temps mort ! Le suivi des enquêtes au sein et en dehors de la ‘secte-cellule terroriste’ joue sur tous les leviers d’un habile suspense pour entraîner le lecteur au cœur de ce polar plutôt violent. On en vient d’ailleurs à oublier la physionomie outrancière des personnages qui en définitive colle assez bien à l’action décrite. Cela change d’ailleurs de voir des blancs bien pensants jouer le rôle des méchants, plutôt les basanés habituels venus du Moyen-Orient.

Prévue en six tomes, Bull réjouira les amateurs de machinations et de complots terroristes. Les tâtillons d’un dessin hyper-soigné passeront par contre leur chemin.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander :
- le tome 1, les Légions de Sang chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 2, le Syndrôme du Scorpion à la FNAC

Voir la vidéo de présentation de la série

  Un commentaire ?