Bungô Stray Dogs T3 & T4 - Par Kafka Asagiri & Harukawa 35 - Ototo

7 août 2017 0 commentaire
  • On ne chôme pas à l’Agence des Détectives Armés qui enchaîne les batailles contre diverses organisations criminelles ! Une série qui glisse vers le manga à combat, plutôt qu’à mystère, pour un ensemble toujours très classique et efficace.

Rappelons brièvement le concept : un monde où certains individus naissent dotés de pouvoirs paranormaux, qui se retrouvent recrutés par les gouvernements ou les organisations criminelles, et une agence de détectives qui recueille ceux qui ne trouvent pas leur place ailleurs.

Bungô Stray Dogs T3 & T4 - Par Kafka Asagiri & Harukawa 35 - Ototo

Le concept de la série et son identité se situent dans le choix des totems de ces pouvoirs. En effet, les personnages sont nommés à partir de grands auteurs de la littérature et leur pouvoir s’inspire en général d’une de leur œuvre ! Un système qui rappelle un peu celui de JoJo’s Bizarre Adventure où les pouvoirs viennent de groupes musicaux et de chansons plus ou moins célèbres.

Nous retrouvons dans ces deux nouveaux tomes le jeune Atsushi Nakajima, récemment recueilli et engagé par l’Agence des Détectives Armés, qui va y faire ses armes en première ligne en donnant de sa personne afin de défendre ses idéaux et ses amis.

Ainsi, il va devoir affronter le terrifiant Ryûnosuke Akutagawa, membre d’élite de la Mafia Portuaire qui a kidnappé Kyôka Izumi, une jeune fille utilisée comme tueuse par son organisation en raison de son pouvoir particulier.

Ce premier acte se présente comme un pur moment de shônen nekketsu, c’est-à-dire une séquence d’action où le jeune héros se dépasse au cours d’un combat à mort grâce à la force de ses convictions et de ses sentiments exaltés pour ses amis.

BUNGO STRAY DOGS © Kafka ASAGIRI 2013 © Sango HARUKAWA 2013 KADOKAWA CORPORATION

Sur la forme le combat est parfaitement maîtrisé et rythmé : les auteurs s’en donnent à cœur joie avec le pouvoir sur les ombres de l’antagoniste et celui de régénération de notre jeune héros, qui va défendre l’idée que même s’ils sont des monstres en raison de leur nature, ils ont le droit de vivre et ne sont pas condamnés à être des outils.

Le quatrième tome s’ouvre quant à lui sur deux petites histoires qui creusent la galerie de personnages de la série, avec un détective paysan aussi rustique qu’efficace, avant de lancer un nouvel arc mettant en scène une organisation américaine dirigée par Francis Scott Key Fitzgerald : tout un programme !

Nouvelle bataille donc mais avec un premier adversaire qui rappelle indubitablement JoJo’s Bizarre Adventure car il s’agira de s’évader d’un espace clos et détaché du monde réel en évitant de se faire attraper par une jeune fille inspirée d’Anne… la maison aux pignons verts ! Bref, il sera ici davantage question d’être astucieux que fort.

Avec un graphisme simple et des décors plutôt sommaires, c’est davantage via la mise en scène des personnages et des scènes d’action que le titre s’illustre, à l’image de son récit qui se focalise avant tout sur le portait et les sentiments de ses protagonistes.

Une structure classique pour un manga qui propose des personnages attachants et des combats fort plaisants à suivre. Rien de très nouveau mais une recette parfaitement maîtrisée qui ravira les amateurs du genre.

BUNGO STRAY DOGS © Kafka ASAGIRI 2013 © Sango HARUKAWA 2013 KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Bungô Stray Dogs T3 & T4. Par Kafka Asagiri (scénario) & Harukawa 35 (dessins). Traduction Nicolas Pujol. Ototo, Collection "Seinen". Sortie le 21 avril 2017 & le 9 juin 2017. 192 pages. 7,99 euros.

Commander le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 4 chez Amazon ou à la FNAC

Bungô Stray Dogs sur ActuaBD :
- Lire la chronique de tomes 1 & 2

  Un commentaire ?