Bungô Stray Dogs T7 & T8 - Par Kafka Asagiri & Harukawa 35 - Ototo

11 juin 2018 0 commentaire
  • Suite de la guerre entre les trois organisations détentrices de pouvoirs paranormaux. Des combats, des enlèvements et évidemment des alliances sont au programme de ce sympathique shônen manga sans temps mort.
Bungô Stray Dogs T7 & T8 - Par Kafka Asagiri & Harukawa 35 - Ototo

Face à la puissance de la Guilde, organisation américaine qui a décidé de s’emparer de Yokohama, ville que se partageaient déjà difficilement l’Agence des Détectives Armés et la Mafia Portuaire, cette dernière a sorti son va-tout avec la libération d’un de leurs tueurs les plus incontrôlables.

Ces tomes se trouvent de nouveau rythmés par des affrontements entre détenteurs de pouvoirs paranormaux avec, en particulier, un duo forcément attendu, Dazai des Détectives Armés et Nakahara de la Mafia, contre le plus étrange des membres de la Guilde : Lovecraft !

Si ces combats jouent très bien leur rôle en étant variés et intenses, une nouvelle fois la caractérisation des personnages nous apparaît malheureusement un peu trop sommaire. En effet, les personnages des trois organisations semblent tous partager la même névrose : la solitude dû à leur pouvoir, et leur organisation comme seul lieu où ils peuvent vivre.

BUNGO STRAY DOGS © Kafka ASAGIRI 2013 © Sango HARUKAWA 2013 KADOKAWA CORPORATION

De même, les trois patrons semblent ne penser qu’au bien des leurs, même de façon très tordue. Et si l’un des membres ne se sent plus à sa place, la seule solution est de changer d’organisation, et donc de trahir.

C’est peut-être là la limite de cette sympathique série, aux personnages poseurs et attachants : tous les enjeux reposent sur cette unique idée de parias, rejetés par la société qui ont trouvé leur place au sein d’une organisation, et qui finalement se révèlent tous fait du même bois.

D’où un sentiment de répétition, de voir rejouer toujours le même mini-drame, avec d’un côté un personnage de prime abord sadique, mais qui ne se révèle pas si méchant, ou inversement, le sympathique qui révèle une face sombre, mais peut-être pas tant que ça !

BUNGO STRAY DOGS © Kafka ASAGIRI 2013 © Sango HARUKAWA 2013 KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Bungô Stray Dogs T7 & T8. Par Kafka Asagiri (scénario) & Harukawa 35 (dessins). Traduction Nicolas Pujol. Ototo, Collection "Seinen". Sortie le 23 février 2018 & le 18 mai 2018. 176 pages. 7,99 euros.

Commander le tome 7 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 8 chez Amazon ou à la FNAC

Bungô Stray Dogs sur ActuaBD :
- Lire la chronique de tomes 1 & 2,
- Lire la chronique de tomes 3 & 4,
- Lire la chronique de tomes 5 & 6.

  Un commentaire ?