Capricorne, T 13 : "Rêve en Cage" - Par Andreas - Le Lombard

27 décembre 2008 2 commentaires
  • Grâce à un rêve étrangement réel, Capricorne trouve en lui beaucoup de réponses sur son destin et son avenir. Encore une virtuosité technique d'Andréas, qui joue sur les codes de la bande dessinée pour innover perpétuellement dans cette série riche et ambitieuse.

Après les péripéties muettes de l’album précédent, Capricorne s’endort, mais lors de ses aventures, les seules réponses que trouvait l’astrologue ne n’étaient que de nouvelles énigmes. Incapable de trouver consciemment le sens de tout cela, Capricorne s’en remet donc à la part des rêves. Prisonnier d’un damier dont les intersections ressemblent à s’y méprendre à des barreaux de prison, il lui faudra tout reconsidérer pour finalement parvenir à sortir de ce rêve « en cage » et « en cases ».

Cela paraît maintenant évident : Andreas ne sait rien faire comme tout le monde. Après avoir conclu le premier cycle de Capricorne dans un double album surprenant, l’auteur fait revenir progressivement son héros vers New York. Dans Patrick, le onzième tome de la série, il joue avec les cases en formes de bandes pour donner un effet cinémascope à son intrigue, accentuant l’angoisse du huis clos. Ensuite, c’est un tome muet, dépourvu de titre, qui redynamise une fois de plus la série : les questions s’enchaînent, tout en trouvant quelques réponses suggérées.

Capricorne, T 13 : "Rêve en Cage" - Par Andreas - Le Lombard

Ce nouvel opus démontre, si cela était encore utile, la virtuosité de l’auteur. La quasi-totalité des planches sont découpées en vingt cases identiques dans lesquelles s’ébat le héros. Les dessins peuvent s’étendre sur une case, ou plusieurs selon les sens de lecture, voire toute la page, sans que ces délimitations ne disparaissent. L’allégorie des cases qui emprisonnent le personnage, amène à réfléchir sur les codes de la BD qui définissent et donc briment d’une certaine façon la liberté de l’auteur, et du récit !

Sans connaître la série, on prend un grand plaisir à suivre les chemins narratifs de cet épisode onirique, les yeux sautent d’une case à l’autre en tout sens, cherchant son chemin sans jamais se perdre. On se concentre sur la page, puis la case, et encore le chemin qui part de la case pour englober toute la page. Et on change encore légèrement la donne au découpage suivant : étourdissant !

Scénaristiquement, Rêve en cage apporte une grande part de réponses, sans vraiment dévoiler toute l’étrangeté de son personnage principal. En se recentrant sur Capricorne, l’intérêt de la série grandit, et on pense qu’on approchera bientôt de New York, qui devrait donner un fameux coup de pied dans le monde à la fois mystérieux et codifié de Capricorne. Prochain tome : L’Opération, et ceux qui voudraient tromper leur attente pourront relire à souhait cet épisode riche en clés diverses, dont l’initiale de l’auteur en couverture rappelle d’ailleurs un autre album, le Triangle Rouge. Juste un clin d’oeil, ou plutôt un indice précieux sur l’importance des réalités ?

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander cet album sur Amazon
Les illustrations sont © Andreas/le Lombard.

 
Participez à la discussion
2 Messages :