Caroline Baldwin T17, Narco-Tango - Par André Taymans - Éditions Paquet

2 mars 2018 0 commentaire
  • Cinq ans après son dernier périple, l'héroïne moderne et dynamique imaginée par André Taymans est donc de retour. Un come-back de facture classique mais conforme à l'esprit d'une série emblématique.

À la faveur d’un changement d’éditeur, les aventures de Caroline Baldwin sont republiées chez Paquet. Les quatre généreux volumes de cette somptueuse intégrale sont désormais complétés d’un nouvel album. Lancée à la recherche d’un savant porté disparu, notre jolie détective va se retrouver au cœur d’une affaire de nouvelle drogue particulièrement dangereuse.

 Caroline Baldwin T17, Narco-Tango - Par André Taymans - Éditions Paquet
Après cinq d’absence, la jolie brune reprend du service !

Le biologiste Juan Zalamea qui travaillait pour le groupe pharmaceutique Pharmaplano, leader dans la recherche médicamenteuse, a subitement disparu. Chargée de l’enquête, Caroline va devoir faire face à des conflits d’intérêt, de sombres trafics et des trahisons. Très vite, les relations avec Hubert, l’un des patrons de la firme pharmaceutique, se détériorent. Notre détective n’est donc pas au bout de ses peines.

Au fil de son enquête, elle découvrira aussi... Le tango ! Une passion partagée par le biologiste disparu. Un élément qui sert non seulement de prétexte au titre de l’album mais qui sera aussi à l’origine de nouvelles découvertes pour notre héroïne. Voilà pour l’explication : le titre et l’illustration de couverture qui affiche un couple enlacé achèvent de donner le ton de ce dix-septième album !

Sensualité et séduction, une autre marque de cette série d’aventure.

Toujours assuré et efficace, le dessin façon ligne claire d’André Taymans fait la part belle aux décors d’un Montréal que l’auteur connaît bien. Comme souvent, il fait reposer son histoire sur un fond de réalité, une mystérieuse plante découverte dans le permafrost sibérien étant à l’origine de l’intrigue. Autre point fort, la fragilité et l’humanité du personnage principal contribue à rendre ce récit attachant et vraisemblable. Les fondamentaux de cette agréable série sont donc bien au rendez-vous de cette nouvelle aventure.

Toutes les histoires publiées jadis par Casterman sont désormais disponibles dans une intégrale en quatre volumes chez Paquet.

Initialement prévu pour une adaptation au cinéma, le scénario enchaîne coups de théâtre et rebondissements, fidèle en cela à la tradition de cette série de retour après cinq ans d’absence. Ceux qui souhaitent en savoir plus sur les raisons de cette longue disparition des bacs se reporteront avec profit aux généreux dossiers qui ouvrent les différents volumes de l’intégrale proposée par les Éditions Paquet, une bien belle manière de saluer l’arrivée d’André Taymans chez l’éditeur suisse. Une nouvelle aventure éditoriale qui ne fait que commencer puisque que l’on annonce déjà un prochain album qui mènera notre héroïne à Bangkok, à la recherche du fils de son employeur. Cette reprise du synopsis d’un projet de long métrage, hélas abandonné devrait paraître l’an prochain.

Qu’on se le dise, Caroline Baldwin est de retour !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?