Cases d’histoire : un nouveau site spécialisé dans la BD historique

19 mai 2015 2 commentaires
  • L'histoire est au centre de l'actualité avec la réforme en cours des programmes scolaires en France. Justement, un site spécialisé sur la bande dessinée historique vient de naître, au contenu riche et diversifié : Cases d’Histoire. Pour ceux qui commencent à y perdre leur latin...

La bande dessinée historique est un genre en vogue actuellement, avec près de 500 titres sortis l’an dernier. Pourtant, il n’existait pas de revue, papier ou en ligne, qui soit spécialisée dans ce créneau particulier. Les magazines L’Histoire ou Guerres et histoire consacrent bien tous les mois quelques pages à de la chronique de BD, mais dans l’ensemble, les mordus d’Histoire et de bande dessinée restaient sur leur faim, à la fois en ce qui concerne la critique de la BD historique, mais aussi la recension des travaux portant sur ce sujet.

Pour combler cette lacune, un magazine en ligne, Cases d’Histoire, vient d’être créé. Ses objectifs sont clairs : « présenter [d]es albums en y décryptant la représentation des faits historiques et réfléchir sur le traitement de l’Histoire par la bande dessinée sur une période longue. Cette réflexion se fait au travers d’articles d’analyse, d’entretiens avec des auteurs mais aussi et surtout avec des scientifiques, chercheurs, universitaires, ou spécialistes des sujets traités. Tous les aspects sont abordés : économie, esthétique, psychologie, historiographie… de même que toutes les périodes et tous les genres  ».

Cases d'histoire : un nouveau site spécialisé dans la BD historique

C’est là l’une des forces de Cases d’Histoire : ne pas se limiter à de la recension classique d’albums, mais d’aller au-delà, en proposant non seulement des prépublications d’albums majeurs, comme La Grande Guerre de Charlie ou bientôt le tome 2 de Au pays du cerf blanc, des chroniques d’exposition ou des critiques de DVD, mais aussi des analyses très fouillées de cases précises.

Un titre de Pascal Ory, un des universitaires interrogés par Cases d’Histoire.

Ce même souci du détail se retrouve dans les entretiens avec des spécialistes, qu’ils soient historiens (comme Pascal Ory) ou spécialistes de la bande dessinée (comme Gilles Ciment).

Ces entretiens sont l’occasion de revenir sur différents débats en prenant le temps de l’analyse. Prenons l’exemple de Kersten, médecin d’Himmler, album qui a beaucoup fait parler de lui ces derniers mois. Cases d’Histoire propose de remettre en perspective ce personnage controversé, d’une manière critique et distanciée.

Enfin, et c’est l’une des forces de ce site, une belle place est accordée aux écrits sur l’Histoire de la bande dessinée, avec des recensions critiques d’ouvrages spécialisés sur le neuvième art.

Exemple d’ouvrage spécialisé sur l’histoire de la bande dessinée également chroniqué sur le site, cosigné par un journaliste bien connu de nos lecteurs...

Il est même prévu de parler des thèses et mémoires qui ne sont pas forcément publiés, et qui sont donc très difficilement accessibles.

Le rythme de publication est soutenu, avec près d’un article posté chaque jour, souvent en lien avec l’actualité. Le site a ainsi parlé du génocide arménien le jour du centenaire, des migrants les jours suivants le dernier naufrage. Suite à l’inauguration du Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre, fut par exemple publié le 13 mai un passionnant article sur la représentation de l’esclavage en BD.

Toutes ces rubriques sont gratuites et librement accessibles. En revanche, le site comporte une seconde partie payante sous la forme d’un webzine mensuel thématique. Ce magazine contient des articles de fond, encore plus fouillés. Le premier numéro, consacré à la place des femmes dans la bande dessinée historique, est gratuit, tout comme le seront le deuxième sur la chute du IIIe Reich et le troisième sur Napoléon et le Premier Empire. Il faudra ensuite débourser la modique somme de 2,50 euros pour acquérir les futurs numéros de cette belle entreprise éditoriale.

Tout cela est extrêmement intéressant, et devrait toucher un large public, du moins l’espère-t-on ! Cela permettra de montrer l’intérêt scientifique de plus en plus grand des BD historiques et, pourquoi pas ?, de faire venir par ce biais à la lecture de bande dessinée un public nouveau de passionnés d’Histoire, d’actualité internationale, de géostratégie, etc.

En un mot, l’objectif est de réévaluer le genre pour le revaloriser !

Couverture du premier webzine, gratuit, tout comme les deux prochains titres de ce produit premium payant.
Documents
Un titre de Pascal Ory, un des universitaires chroniqués par Cases (...) Exemple d'ouvrage spécialisé sur l'histoire de la bande dessinée également (...)

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Couverture du premier webzine, gratuit, tout comme les deux prochains titres de ce produit premium payant.

    Comment ça peut être gratuit et payant en même temps ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 19 mai 2015 à  18:09 :

      Oui, les services "premium", comme le webzine peuvent être réservés aux abonnés qui paient. Mais profitez-en, les premiers numéros sont gratuits. C’est un modèle économique très courant : ça s’appelait "échantillonnage" dans la vieille économie...

      Répondre à ce message