Comics 2017 : les tops de la rédaction d’ActuaBD

14 décembre 2017 2 commentaires
  • L'année 2017 touche à son terme et les préparatifs de Noël battent leur plein. Le moment pour nous de revenir sur les publications des douze derniers mois et pour chacun de nos chroniqueurs de proposer un top 10 des publications comics qui l'ont le plus séduit.

Top 10 - Aurélien Pigeat

1. Comment aborder les filles en soirées, par Fábio Moon et Gabriel Bá, d’après la nouvelle de Neil Gaiman, Urban Comics
2. L’Attaque des Titans Anthologie, collectif, Pika
3. Dark Knight : une histoire vraie, Par Paul Dini et Eduardo Risso, Urban Comics
4. The Unwritten, par Mike Carey et Peter Gross, Urban Comics
5. Black Hammer, par Jeff Lemire et Dean Ormston, Urban Comics
6. The Private Eye, par Brian K. Vaughan et Marcos Martin, Urban Comics
7. The Goddamned, par Jason Aaron et R.M. Guéra, , Urban Comics
8. I Hate Fairyland, par Skottie Young, Urban Comics
9. Batman New Gotham, par Greg Rucka et Shawn Martinbrough, Urban Comics
10. Seven to Eternity, par Rick Remender et Jérôme Opena, Urban Comics

Comics 2017 : les tops de la rédaction d'ActuaBDJPEGJPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEGJPEGJPEG
Cliquez sur une couverture pour accéder à la chronique


Dans cette sélection, trois romans graphiques (Comment aborder les filles en soirées, Dark Knight : une histoire vraie et The Private Eye), quelques nouvelles séries indépendantes chez Urban Comics (Black Hammer, The Goddamned, I Hate Fairyland et Seven to Eternity), une autre un peu plus ancienne emblème de Vertigo (The Unwritten), un récit classique de Batman du début du millénaire (Batman New Gotham). Et un ovni, quand même (L’Attaque des Titans Anthologie).

Moins de formidables coups de cœur néanmoins, et en fin de compte davantage de plaisir dans le suivi de séries débutées auparavant. Car c’est de ce côté-là que j’ai éprouvé les meilleurs moments comics de l’année, à commencer par le tome 5 de Deadly Class, absolument époustouflant. Mais je pourrais également évoquer les nouveaux volumes de Walking Dead, Descender, Saga ou Paper Girls. Ces deux dernières séries fournissent l’occasion de préciser que The Private Eye, nouveau projet fou dans son format (et terriblement malin encore une fois dans son propos) de Brian K. Vaughan fera très bientôt l’objet d’une chronique.

Top 10 - Romuald Lefebvre

1. Secret Wars, par Jonathan Hickman, Esad Ribic et Paul Renaud, Panini Comics.
2. All-New Thor T1, par Jason Aaron et Russell Dauterman, Panini Comics.
3. All-New Wolverine T1, par Tom Taylor et David Lopez, Panini Comics.
4. La Vision T2, par Tom King, Michael Walsh et Gabriel Hernandez Walta, Panini Comics.
5. Écureuillette contre l’univers Marvel, par Ryan North et Erica Henderson, Panini Comics.
6. La Panthère noire T1, par Ta-Nehisi Coates et Brian Stelfreeze, Panini Comics.
7. Jessica Jones T1, par Brian M. Bendis et Michael Gaydos, Panini Comics.
8. Black Widow T1, par Mark Waid et Chris Samnee, Panini Comics
9. Ultimates, par Mark Millar et Bryan Hitch, Panini Comics.
10. Daredevil T1, par Mark Waid, Marcos Martin, Paolo Rivera et Chris Samnee, Panini Comics.

L’année 2017 s’est révélée relativement agréable à suivre en terme de lectures, même si peu marquée par de réelles nouveautés ou surprises. Les valeurs sûres de l’éditeur Marvel demeurent et peu de nouveaux noms viennent bousculer notre intérêt avec de nouveaux personnages ou un emploi renouvelé de personnages auparavant peu utilisés.

À la lecture de ce Top 10, on pourra tout de même ressortir que les personnages féminins de Marvel tirent vers le haut l’éditeur : le nouvelle déesse du tonnerre Thor, le nouvelle Wolverine, l’Écureuillette, Black Widow et Jessica Jones prouvent dans des genres radicalement différents qu’elles disposent du crédit le plus important ces dernières années grâce à leurs auteurs. Si on ajoute à cette liste la poursuite des excellentes aventures de Kamala Khan (Ms. Marvel) durant l’année écoulée, les personnages féminins de Marvel continuent d’avoir le vent en poupe.

Sur le plan de l’écriture, les nouveaux noms qui ont retenu notre attention sont ceux de Tom King (auteur étroitement associé à DC Comics aujourd’hui qui a livré une très belle réinterprétation de la Vision pour son unique collaboration avec Marvel), Tom Taylor (auteur qui a su reprendre avec brio et bonne humeur les aventures en solo de la nouvelle Wolverine après l’œuvre de Marjorie Liu sur le personnage il y a quelques années ; une des rares séries X-Men de valeur des derniers temps par ailleurs...) et Ta-Nehisi Coates (écrivain américain engagé actuellement dans la lutte des droits civiques dans son pays qui a redonné un second souffle à la Panthère noire grâce à ses intrigues politiques).

Top 10 - Guillaume Boutet

1. Hellboy en enfer T2, par Mike Mignola, Delcourt
2. Wonder Woman Dieux et Mortels T1, par George Pérez, Len Wein & John Byrne, Urban Comics
3. Justice League of America T3, par Grant Morrison, Mark Waid, Howard Porter, Urban Comics
4. Greg Rucka Présente Wonder Woman T1, par Greg Rucka & J.G. Jones, Urban Comics
5. Justice League Anthologie, Urban Comics
6. Wonder Woman Terre Un T1, par Grant Morrison & Yanick Paquette, Urban Comics
7. Geoff Johns Présente Flash T1, par Geoff Johns, Angel Unzueta & Scott Kolins, Urban Comics
8. Wonder Woman Rebirth T2, par Greg Rucka & Liam Sharp, Urban Comics
9. Harley Quinn T6, par Amanda Conner, Jimmy Palmiotti & Chad Hardin, Urban Comics
10. Gotham Academy T3, par Becky Cloonan, Brenden Fletcher & Collectif, Urban Comics

L’un des faits marquants comics de cette année en France fut sans aucun doute la « fin » d’Hellboy, dont le destin est arrivé à sa conclusion. Mike Mignola nous proposa en effet l’ultime aventure du célèbre démon rouge... même si ses aventures passées continuent encore d’alimenter de nouveaux comics, et pour longtemps a priori !

Pour les publications DC Comics en France, l’année 2017 fut incontestablement celle de Wonder Woman avec quatre titres prestigieux et incontournables. Tout d’abord Wonder Woman Dieux et Mortels, récit historique et re-fondateur de la fin des 1980 qui lança l’ère moderne de la célèbre amazone, Greg Rucka Présente Wonder Woman, série culte du début des années 2000, et plus proche de nous Wonder Woman Terre Un (2016) de Grant Morrison et Wonder Woman Rebirth, série régulière actuelle de nouveau sous la plume de Greg Rucka.

Vient ensuite la Ligue de Justice, à l’honneur également cette année, avec deux titres marquants et recommandés : Justice League of America, la légendaire période de la fin des années 1990 sous la plume de Grant Morrison et une très belle Justice League Anthologie.

Enfin trois autres titres sont également à notre sens à relever cette année : la poursuite de la toujours très drôle et sympathique série Harley Quinn, Geoff Johns Présente Flash qui revient sur une période célèbre du bolide écarlate du début des années 2000, et Gotham Academy, les très rafraîchissantes et atypiques aventures d’une bande de pensionnaires dans une école forcément pas tout à fait comme les autres.

Top Comics - Frédéric Hojlo

- Fante Bukowski. Un poète américain, par Noah Van Sciver, L’employé du Moi
- Beverly, par Nick Drnso, Éditions Presque Lune
- Happy Fucking Birthday, par Simon Hanselmann, Éditions Misma
- Nouveautés à Prix cassés, par Ben Katchor, Éditions Rackham
- Big Kids, par Michael DeForge, Atrabile
- En attendant l’apocalypse, par Paul Kirchner, Éditions Tanibis
- Rosalie Lightning, par Tom Hart, L’Association
- Chroniques cliniques, par John Porcellino, L’employé du Moi
- Johnny Ryan touche le fond, par Johnny Ryan, Éditions Misma
- Soudain l’univers prend fin, par Dakota McFadzean, Éditions çà & là
- SuperMutant Magic Academy, par Jillian Tamaki, Denoël Graphic
- Dans l’ombre de la peur. Le Big Data et nous, par Michael Keller & Josh Neufeld, Éditions çà & là

PNGJPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEGJPEG

Plus qu’un classement ou même une véritable sélection, cette liste a pour intérêt de mettre en avant la production actuelle du mouvement des alternative comics. Il s’agit de montrer la diversité des styles et des thèmes. Si beaucoup des auteurs cités sont publiés par des éditeurs internationalement reconnus, comme Fantagraphics Books aux États-Unis ou Drawn and Quarterly au Canada, nombre d’entre eux continuent également de s’auto-éditer, sur Internet ou sous la forme de fanzines.

Quelques dessinateurs sont expérimentés, comme Ben Katchor ou Paul Kirchner, d’autres sont plus jeunes, comme Nick Drnso ou Dakota McFadzean. Le dynamisme nord-américain ne doit enfin pas masquer le développement de la bande dessinée sur l’ensemble du continent. Les dessinateurs argentins sont certes connus en Europe depuis longtemps, mais les auteurs brésiliens comme Marcello Quintanilha (L’Athénée, Éditions çà & là, 2017) ou João Pinheiro (Burroughs, Presque Lune, 2017) sont de plus en plus traduits, alors que d’autres terrains commencent seulement à être défrichés, comme la Colombie grâce à L’Égouttoir.

Top 10 - Marc Vandermeer

1. Solo, par Oscar Martin, Delcourt Comics
2. Monstress, par Marjorie Liu et Sana Takeda, Delcourt Comics
3. Superman American Alien, par Max Landis, Nick Dragotta, Urban Comics
4. The Authority, par Warren Ellis, Urban Comics
5. Manifest Destiny, par Chris Dingess, Matthew Roberts, Delcourt Comics
6. Ninjak, par Matt Kindt, Bliss Comics
7. Strangers in paradise - Intégrale, par Terry Moore, Delcourt Comics
8. James Bond, par Warren Ellis, Jason Masters, Delcourt Comics
9. Warhammer 40000, par George Mann, Tazio Betti, Soleil
10. Imperium, par Joshua Dysart, Doug Braithwaite, Bliss Comics

Commençons ce tour d’horizon avec les deux titres sélectionnés de chez Urban Comics. D’un côté, Superman American Alien, un récit super héroïque parmi les plus aboutis de ceux dédiés à l’homme d’acier. De l’autre The Authority qui témoigne du style totalement décalé de Warren Ellis. Un auteur que l’on retrouve également chez Delcourt avec son James Bond, belle adaptation du héros de Ian Fleming.

Dans un registre très différent, nous avons pu savourer la série de Marjorie Liu : Monstress, mêlant ésotérisme, mythologie et dieux antiques. Autre style encore, la trilogie Solo qui aborde les thèmes de la liberté, de la famille, de l’instinct et de la survie… avec un rat en guise de héros ! Série encore avec Manifest Destiny, invitation au voyage et à la découverte d’autres cultures. Pavé et anthologie à présent, avec l’intégrale de Strangers in paradise de Terry Moore. 600 pages quand même et en perspective des heures de lecture drôles et émouvantes.

Autre fort volume, chez Bliss Comics cette fois, dont les collections sont dédiées à l’univers Valiant : Imperium, récit centré sur une figure de vilain. Toujours chez le même éditeur, on aurait fort bien pu retenir Bloodshot, ou XO-Manowar, mais ce sera finalement Ninjak, tuerie à tous les sens du terme, qui revisite le mythe du ninja avec une rare efficacité. Terminons enfin ce classement avec Warhammer 40000 qui ravira les fans de l’univers des figurines Games Workshop.

Documents

(par Aurélien Pigeat)

(par Guillaume Boutet)

(par Marc Vandermeer)

(par Frédéric HOJLO)

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :