Comics : les tops de la rédaction d’ActuaBD

11 décembre 2016 1 commentaire
  • L'année 2016 touche à son terme et les préparatifs de Noël battent leur plein. Le moment pour nous de revenir sur les publications des douze derniers mois et pour chacun de nos chroniqueurs de proposer un top 10 des publications comics qui l'ont le plus séduit.

Top 10 comics - Aurélien Pigeat

1. Batman : La malédiction qui s’abattit sur Gotham, par Mike Mignola, Richard Pace et Troy Nixey, Urban Comics
2. Providence, par Alan Moore et Jacen Burrows, Panini Comics
3. Tokyo Ghost, par Rick Remender et Sean Murphy, Urban Comics
4. Bitch Planet, par Kelly Sue DeConnick et Valentine De Landro, Glénat Comics
5. Descender,Par Jeff Lemire et Dustin Nguyen, Urban Comics
6. Patience, par Daniel Clowes, Cornélius
7. Paper Girls, par Brian K. Vaughan et Cliff Chiang, Urban Comics
8. Low, par Rick Remender et Greg Tocchini, Urban Comics
9. Rat Queens, par Kurtis J. Wiebe et Roc Upchurch, Urban Comics
10. The Autumnlands, Par Kurt Busiek, Benjamin Dewey et Jordi Bellaire, , Urban Comics

Comics : les tops de la rédaction d'ActuaBD

Cette sélection fait la part belle à la collection "Indies" d’Urban Comics, alliant démarche auctoriale et ambition mainstream. C’est logiquement que l’on y retrouve d’autres titres assez parents provenant des autres éditeurs du marché. Mais outre les nouveautés, 2016 s’est avérée riche également du côté du patrimonial, qu’il s’agisse de nouvelles éditions de classiques ou d’anthologies marquantes.

Signalons donc les très belles éditions de Cul de Sac de Richard Thompson et de Hägar Dünor, par Dik Browne, ou encore le Flash : La Légende de Carmine Infantino. Et il ne faudrait pas oublier l’anthologie dédiée à Wonder Woman ou l’édition de l’ouvrage collectif Batman Black & White, deux jolies réussites.

2016 fut en outre marquée par la fin de certaines sagas. Nous avons ainsi eu droit à la fin de Fables, l’immense œuvre de Bill Willingham, mais aussi de la plus modeste mais attachante série de Cullen Bunn et Brian Hurtt The Sixth Gun. Enfin, un petit mot pour Roller Girl, et qui nous avait fait forte impression.

Top 10 comics - Guillaume Boutet
1. Checkmate T1, par Greg Rucka, Urban Comics
2. Harley Quinn T2, par Amanda Conner, Jimmy Palmiotti et Chad Hardin, Urban Comics
3. Justice League T9 & T10, par Geoff Johns, Jason Fabok, Urban Comics
4. B.P.R.D. - L’Enfer sur Terre T5, par Mike Mignola et John Arcudi, Delcourt
5. Green Lantern : le retour d’Hal Jordan, par Geoff Johns et Ethan Van Sciver, Urban Comics
6. B.P.R.D. Origines T1, par Gabriel Bà, Fábio Moon, Mike Mignola et Joshua Dysart, Delcourt
7. Earth-2 T3, par Tom Taylor et Nicola Scott, Urban Comics
8. Le Quatrième Monde T2, par Jack Kirby, Urban Comics
9. The Shadow Hero, par Gene Luen Yang et Sonny Liew, Urban China
10. Justice League international T1, par Keith Giffen, Urban Comics

JPEG - 104.5 ko

Du côté de DC Comics, cette année aura marqué le début de la fin de la période éditoriale The New 52, allant aux États-Unis de septembre 2011 à mai 2016, et qui aura proposé à ses lecteurs un redémarrage de son univers et de ses personnages. Urban Comics a d’ores et déjà annoncé que l’après The New 52, baptisé très simplement Rebirth, commencera à être publié au printemps 2017.

De nos lectures de l’année en France de The New 52, trois titres nous sont apparus comme incontournables et de grandes réussites. Harley Quinn, dont le second tome a confirmé tout le bien que nous pensions de ses aventures, mêlant burlesque sanglant associé à un développement attendrissant du personnage.

Justice League, dont cette version s’est avérée tout le long de sa publication d’une qualité en dent de scie nous a offert une excellente conclusion, bien ficelée, solide et passionnante à lire, qui nous a réconcilié avec la série. Quant à Earth-2, son troisième tome constitue l’apogée du titre, bâti autour d’une relecture astucieuse et pleine de bonnes surprises d’icônes classiques.

Toujours chez DC Comics et Urban Comics, le « passé » a été comme toujours admirablement rappelé. Tout d’abord avec le second tome du Quatrième Monde, un monument dont on ne soulignera jamais assez la chance de voir édité chez nous, Checkmate, une petite merveille mêlant géopolitique et super-héros, Le Retour d’Hal Jordan, récit fondateur modèle du genre, et le premier tome de la Justice League International, un retour dans un passé léger et étonnant qui fait mouche.

Notons aussi, dans un tout autre genre, l’excellente surprise que fut Shadow Hero, hommage fort réussi au premier super-héros chinois, et parmi la déferlante des titres du Hellboyverse le dernier BPRD L’Enfer sur Terre et le premier tome de BPRD Origines auront su se démarquer, le premier pour une aventure épique attendue de longue date et qui aura tenu sur ses promesses, le second pour une histoire des origines convaincante grâce à des partis-pris artistiques forts.

Top 10 Comics - Marc Vandermeer

1. Suiciders T1, par Lee Bermejo et Matt Hollingsworth, Urban Comics
2. Genius, par Marc Bernardin, Adam Freeman et Afua Richardson, Delcourt
3. Luthor, par Brian Azzarello et Lee Bermejo, Urban Comics
4. Bad Blood, par Jonathan Maberry & Tyler Crook, Delcourt
5. The Authority - Les années Stormwatch T1, par Tom Raney & Warren Ellis, Urban Comics
6. Manifest Destiny T1, par Chris Dingess et Matthew Roberts, Delcourt
7. Big Man Plans, par Tim Wiesch & Eric Powell, Delcourt
8. Superman Terre-Un T2, par Joe Michael Straczynski et Ardian Syaf, Urban Comics
9. Maître Voleur T4, Par Shawn Martinbrough, Robert Kirkman et Andy Diggle, Delcourt Comics
10. Damned, par Steven Grant et Mike Zeck, Delcourt

JPEG - 507.2 ko

Commençons ce tour d’horizon de 2016, avec quelques one shot aux éditions Delcourt et Urban Comics, affichant fière allure. Cinq titres particulièrement pertinents qui brillent par un message puissant.

Bien que diamétralement opposés, ces cinq histoires possèdent toutes un point commun : la rébellion ! Jeunes des cités pour Genius, vengeance vampirique pour Bad Blood, repris de justice dans Damned, soif de pouvoir pour Luthor, sans oublier certainement la surprise de cette année : Big Man Plans, où un nain laissé-pour-compte use de sa force colossale contre ses anciens bourreaux. Un album totalement subversif au contenu ô combien surprenant.

Le quatrième opus du Maître Voleur a tenu toutes ses promesses : on croirait suivre un film d’action avec Jason Statham prêt à en découdre avec la planète entière. Scènes d’action à rallonge parfaitement calibrées avec un fil narrateur dont les répliques tranchent avec un humour noir gratiné.

Quant au tome 2 de Superman Terre-Un, le duo d’auteurs Joe Michael Straczynski et Ardian Syaf proposent une version de l’homme d’acier truffé d’originalité.

Avec The Authority - Les années Stormwatch tome 1, Urban Comics revient sur un grand moment de science-fiction scannérisé par Warren Ellis, l’auteur à succès, notamment connu pour Transmetropolitan.

Les débuts de série ne sont point sur la touche pour autant : Manifest Destiny en est le meilleur exemple. Soigné, intriguant, mêlant adroitement historique et exotisme, nous vivons une réelle chasse aux trésors de la faune et de la flore. La suite risque de secouer de nombreux lecteurs !

Gardant le meilleur pour la fin, il serait sage de rendre hommage à l’un des albums Comics au design graphique les plus aboutis : Le 1er tome de Suiciders de Lee Bermejo. À l’instar du mangaka Boichi qui a su imprégner sa marque de fabrique, Lee Bermejo possède lui aussi un talent tout à fait exceptionnel. Chaque planche peut être comparée à une œuvre à part entière. Un régal pour les yeux ! Une excellente entrée en matière qui annonce de séduisants présages pour la suite.

Top 10 comics - Romuald Lefebvre

1. Secret Wars, par Jonathan Hickman et Esad Ribic, Panini comics
2. Miss Marvel T3 & 4, par G. Willow Wilson, Takeshi Miyazawa et Adrian Alphona, Panini Comics
3. Starlight, par Mark Millar et Goran Parlov, Panini Comics
4. Star Wars : Vador Abattu, par Jason Aaron, Kieron Gillen, Mike Deodato Jr et Salvador Larroca, Panini Comics
5. Jessica Jones : Alias T1 & 2, par Brian M. Bendis et Michael Gaydos, Panini Comics
6. Doctor Strange T1, par Jason Aaron et Chris Bachalo, Panini Comics
7. Jupiter’s Legacy T1, par Mark Millar et Frank Quitely, Panini Comics
8. Chrononauts T1, par Mark Millar et Sean Gordon Murphy, Panini Comics
9. Spider-Gwen T1, par Jason Latour et Robbi Rodriguez, Panini Comics
10. Je suis Captain America, collectif, Panini Comics

Je suis Captain America est une anthologie intéressante parue à l’occasion de la sortie au cinéma de Captain America : Civil War, troisième film de Marvel Studios consacré au personnage. Si cette anthologie se révèle intéressante, c’est notamment grâce aux choix éditoriaux qui y sont faits, comme ceux présentant Cap dans des situations qu’on ne lui attribuerait pas de prime abord (par exemple, désabusé de la classe politique à l’époque de l’affaire du Watergate ou candidat malgré lui à l’élection présidentielle). Un recueil qui permet de mettre en perspective bien des idées que l’on a du porte-bannière étoilé.

Arrivée chez nous en album relié en 2016, la série Spider-Gwen a fait son effet grâce à son ton girly réussi qui nous rappelle Miss Marvel, mais aussi le retour sur le devant de la scène d’un personnage qui a longtemps été l’un des préférés des lecteurs des aventures de Spider-Man, à savoir Gwen Stacy (premier amour de Peter Parker, morte accidentellement après un kidnapping du Bouffon Vert). Ici, ce n’est pas les aventures du personnage disparu de l’ancien univers 616 qui sont racontées, mais celles d’une autre Gwen d’une autre réalité qui a reçu ses pouvoirs d’une araignée radioactive et qui a vu mourir accidentellement le Peter Parker de sa réalité... Pas facile en plus d’être une jeune super-héroïne quand votre père est par ailleurs le commissaire des forces de police du secteur !

Chrononauts est l’un de ces projets du scénariste-star Mark Millar au goût amer : le postulat de base est très intéressant, mais on en attend toujours plus de la part de l’auteur quand il s’agit de traiter son sujet ! Ici, Mark Millar ré-emploie le thème des voyages dans le temps pour faire vivre du binôme de joyeux larrons qui ont décidé de profiter de leur découverte scientifique plutôt que de la mettre au service de l’humanité... Un album agréable à suivre dont nous sommes curieux de découvrir la suite.

Même sentence que Chrononauts pour Jupiter’s Legacy, on aime bien Mark Millar et ses postulats de départ, mais on aimerait souvent ces dernières années qu’il aille encore plus loin dans la concrétisation de ses idées ! Ici, le scénariste aborde un sujet rare dans le monde des Comics, à savoir la crise économique de 2008 et les retombées économiques et sociales qui en résultent. Et si la solution était un régime autoritaire mené par les super-héros ? Une intrigue et des personnages étonnants dont on attend une seconde sortie.

Ah, la quatrième série en solitaire consacrée au Dr. Strange, maître de l’occulte... Jason Aaron et Chris Bachalo se sont penchés sur le berceau, excusez du peu ! Une série très attendue qui a répondu en grande partie aux attentes : si les deux artistes savent y faire pour plaire aux lecteurs, il n’en demeure pas moins qu’un détail nous gêne encore. Mais quel détail : on a l’impression de revivre l’intrigue qu’avait orchestré Jason Aaron pour son arrivée dans l’univers de Thor il y a quelques années ! La qualité est au rendez-vous, mais l’effet de surprise pas tellement.

Hum, Jessica Jones : Alias est une série qui a déjà plus de dix ans au compteur ? Bah, comment bouder notre plaisir face à cette réédition qui accompagnait la sortie sur Netflix de la série éponyme de Marvel ? En effet, le scénariste-star Brian M. Bendis y révélait son talent (ce qui nous rend un peu nostalgique parfois) et Michael Gaydos nous enchantait avec ses planches d’un style pulp du plus bel effet. Vivement que nous découvrions ces prochains mois la nouvelle série consacrée à Jessica Jones de la part de ses deux créateurs !

Vador Abattu est le premier crossover entre les séries Star Wars crées ces derniers temps par l’éditeur Marvel, ici ce sont les séries Star Wars de Jason Aaron et Dark Vador de Kieron Gillen qui sont concernées. Un album qui nous a beaucoup plu, par ses rebondissements, sa qualité graphique et le très bon traitement de ses personnages. Quand même, ça fait un plaisir fou de lire un récit où le manichéisme ne pousse pas au sous-traitement des méchants ! Pour ainsi écrire, Dark Vador et son équipe du mauvais côté de la Force sont presque les véritables héros de cette histoire... Mais ce serait déjà trop en révéler ! Une valeur sûre à nos yeux.

Parmi les œuvres du Millarworld cette année, Starlight est assurément celle qui nous a fait la plus belle impression. En effet, en racontant l’histoire d’un lointain cousin germain de Flash Gordon qui vient de perdre sa femme et dont la présence est requise sur une autre planète (mais pas la sienne, où il est pris pour un sénile) qu’il a sauvé des décennies auparavant, Mark Millar nous propose une histoire très touchante et très révérencieuse aux classiques de la science-fiction. Qu’écrire de plus, si ce n’est que ce récit vibrant est porté par les planches très inspirées du dessinateur Goran Parlov, des planches qui nous rappellent le style envoûtant de Moebius pour de tels récits !

Ah, Miss Marvel... Primée au festival d’Angoulême cette année, la série de G. Willow Wilson continue de nous charmer à chacune de ses sorties. C’est très bien écrit (personnages et situations), ça aborde des thèmes sociaux divers avec justesse (racisme, mariages mixtes, couples homosexuels, obésité infantile, manque de confiance de la société à l’égard du potentiel des jeunes de aujourd’hui) et les dessinateurs qui se relaient sur la série continuent de faire le café avec brio grâce à leurs jolis styles respectifs ! Une des toutes meilleures séries à suivre chez Marvel, probablement la plus agréable d’accès aux nouveaux lecteurs.

Secret Wars. Ou la conclusion d’un projet démentiel mené sur plusieurs années par Jonathan Hickman, qui a transformé le destin des Avengers et désormais celui de l’univers Marvel tout entier suite à la conclusion de ce crossover. En plus de proposer une intrigue épique où les moments de choix sont nombreux, cet album a aussi le mérite d’être porté par les planches fabuleuses du dessinateur Esad Ribic, au top de sa forme. Vous voulez lire le meilleur crossover de l’éditeur Marvel de ces dix dernières années ? Vous aimez les projets démesurés ? Vous aimez les Quatre Fantastiques ? Vous aimez Fatalis, le Dr. Strange ou la Panthère noire ? Vous souhaitez lire un Comic qui apporte un réel changement à son univers d’origine ? Secret Wars sera assurément fait pour vous.

(par Aurélien Pigeat)

(par Guillaume Boutet)

(par Marc Vandermeer)

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  1 Message : Participez à la discussion