Cromalin et Cromignonne - Par Vincent Wagner - Editions du Long bec

5 janvier 2016 0 commentaire
  • Vincent Wagner aligne ses ombres chinoises pour raconter des histoires muettes pleines de saveur. Un petit livre à déguster avec les plus jeunes.

La bande dessinée muette a de plus en plus de titres au catalogue. S’adressant aux primo-lecteurs, elle permet à des enfants en apprentissage de lecture de s’habituer au livre avant même qu’ils n’abordent la question du déchiffrage des lettres et des chiffres. Et parfois aux adultes en mal de contemplation.

Avec son procédé ancestral d’ombres chinoises aussi vieux que la bande dessinée elle-même (on se souvient notamment de celles de Caran d’Ache au cabaret du Chat Noir au XIXe siècle) Vincent Wagner évoque la dure condition des premiers hommes, non sans une incursion le moderne ni dans le fantastique parfois, avec une jolie pointe d’humour.

C’est charmant, souriant, joliment dessiné, haut en couleurs. Trop malin ce Cromalin, trop mignonne cette Cromignonne !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?