Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.

7 juillet 2005 14 commentaires
  • Le célèbre Bobo, un forçat encombré de son boulet, prisonnier des fameux mini-récits de {Spirou} avant de vivre des aventures indépendantes en albums est orphelin de son papa, Paul Deliège, qui vient de décéder durant la nuit du 6 au 7 juillet à l'âge de 74 ans.
Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
Paul Deliège
par Jean Roba

Né à Olne en Belgique le 21 janvier 1931, il avait commencé au journal Le Soir avant d’entrer au studio de dessins des éditions Dupuis où il réalise force culs de lampe et lettrages (notamment pour la défunte version flamande du journal, Robbedoes, et publie presque aussitôt ses premières BD dans le Journal de Spirou en 1958, avec la série Théophile et Philibert. Mais c’est avec le personnage de Bobo (créé en 1961 sur scénario de Maurice Rosy) qu’il se fait connaître. Ce sympathique bagnard, souvent affublé d’un boulet est le prisonnier du pénitencier Inzepocket duquel il espère s’échapper, en vain. Ce personnage a été inventé pour les célèbres mini-récits, ces suppléments au Journal de Spirou lancés par Yvan Delporte (dans le N°61 de la série, Spirou N°1204) dont il sera l’animateur principal avec un succès grandissant, au point que Deliège et Rosy l’en extrairont pour créer des aventures « en grand ».

Bobo
créé avec Maurice Rosy en 1961.

Le format des mini-récits dont le gaufrier suggérait les barreaux d’une fenêtre de prison se prêtait excellemment à ces petites chroniques carcérales un peu surréalistes. Toujours dans ces mini-récits, il inventera les personnages de Cabanon, Félix, Superdingue, Petit Cactus, Youk et Yak et Sam, ces derniers comme scénariste respectivement pour Salvérius, Noël Bissot et Lagas. La disparition des mini-récits décidée par le successeur de Delporte, Thierry Martens porte un coup fatal à ces personnages peu adaptés à une publication en albums, devenue l’objectif final de l’hebdomadaire de Marcinelle.

Les Krostons
créés avec Arthur Piroton en 1968

Une bande dessinée d’évasion.

Deliège fera d’autres séries parmi lesquelles Les Krostons [1] qu’il crée en tandem avec Arthur Piroton en 1968 sous le pseudo de Max Ariane. Ceci aux côtés de nombreux autres travaux (dont une de nos BD préférées : La Casque aux Gants de Planches, une histoire de Bébert créée par Maurice Rosy en 1963), quasi exclusivement pour les éditions Dupuis. On lui doit même un scénario pour la série Sybilline pour le compte du grand Macherot.

Deliège ne faisait certes pas partie des dessinateurs les plus en vue du journal de Spirou, mais il est clair que sa série Bobo contribua à faire de ce journal, si vous nous permettez l’expression, le meilleur hebdomadaire d’évasion de l’espace francophone.

Autoportrait réalisé par Deliège

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Photo : © Daniel Fouss. La bibliographie de Deliège mérite une visite sur le site "BD Oubliées.com"

[1Disponible en CD Rom aux Editions François Boudet

 
Participez à la discussion
14 Messages :
  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    7 juillet 2005 17:05, par effer

    R.I.P.....
    Faut-t-il toujours attendre leur mort pour parler des bons dessinateurs ?
    J’aimais beaucoup ce que faisait Deliège, et particulièrement Bobo.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Florence le 11 juillet 2005 à  13:32 :

      ET voila que je reviens de l’église...

      J’ai passé de magnifiques apres-midi en ta compagnie...Tu dessinais des "bobos" à mon intention, ils sont dès lors affichés dans ma chambre.
      J’ai gardé toutes les planches, lettres et dessins que tu m’avais offert et du haut de mes 10 ans j’essayais de les imiter...
      Tu m’as donné le gout de dessiner...
      Je t’ai toujours admiré pour avoir été différent des autres...
      Merci pour tout ce que tu m’as apporté..

      Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : ALTEAU est orphelin.
    8 juillet 2005 10:31, par Alteau

    Mon papa spirituel vient de nous quitter. Les mots me manquent mais je vais quand-même écrire quelques lignes...
    Depuis qu’il m’a accueilli sous son aile en 1980, alors que je n’était qu’un gosse de 10 ans, nous étions comme père et fils, il m’appelait "le fiston". Il n’a jamais eu d’enfant biologique et moi mon véritable père ne comprenais pas l’enfant que j’étais, j’ai eu besoin de fuir, de me reconstruire ailleurs, et tu m’as accueilli.
    Paul Deliège avait lui aussi son côté obscur, lorsqu’il a complètement basculé de ce côté il y a 5 ans, nous nous sommes éloignés l’un de l’autre. Ce fut une déchirure et une blessure profonde. Tu pars avec ton secret , Paul, toi qui a forgé mon caractère et qui m’a tout appris. Il me reste des miliers de dessins, de lettres, une correspondance unique de 20 ans et tant de souvenirs. Mon coeur saigne et je serai à Olne pour te dire adieu. Je me confie à une machine, toi qui avait tellement peur des ordinateurs, tu n’aurais jamais pu imaginer qu’ils deviendraient un outil de travail et de communication indispensable pour la plupart des dessinateurs. Quelle ironie.
    Merci pour tout, et quand je dis pour tout, c’est vraiment pour TOUT.
    Tu m’as même sauvé la vie, tu étais là dans les pires moments comme dans les meilleurs.
    Nos éclats de rires résonneront toujours dans ma tête.
    On se reverra,
    Je suis mal.
    Je pense à Germaine, sacrée Germaine, tu me fais un verre de lait ? Paul n’est plus là pour me saoûler à la bière ou au Pékèt.
    *Alteau* le fston.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Marko Ajdaric le 8 juillet 2005 à  15:44 :

      Dans mon coeur et la jeunesse que j’espere maintenir au coeur, Paul Deliège sera toujours present. Merci pour tout, tu écleiré mon âme pour beacoup de fois, et je suis sure qui c’est la lumière qui t’attends dans ton nouveau vol.

      A toujours.

      Marko Ajdari&#263

      Répondre à ce message

    • Répondu par Dominique le 3 août 2005 à  14:06 :

      bonjour Alteau,
      Je ne suis qu’un simple ancien lecteur (depuis plus de 40 années) et je veux simplement vous dire que je partage votre émotion et vous remercie d’avoir éclairé les pages de ce Spirou du 10 aout 2005 qui rend hommage à Paul Deliège.

      Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    8 juillet 2005 13:22, par Nicolas Anspach

    Après vérification, nous obtenons l’information suivante : Paul Deliège est décédé ce 7 juillet 2005, durant la nuit.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    8 juillet 2005 18:12, par Le Max (Poor-Bull)

    Encore un Grand dessineux qui tire la révérence , je ne le connaissais que par son boulot et Alteau qui le considérais comme son père , Alteau tu dois être au plus bas et je le comprend , je sais pas quoi te dire , la vie est injuste mais cette injustice doit être vitale , Alteau ne crois pas que quelqu’ un ou un être suprème s’ acharne sur toi et tes proches , si tu as besoin de parler n’ hésites pas , je suis là , merde , c’ est vrai ce monde est injuste mais il laisse derrière lui son boulot unique , faudrait vraiment rééditer son oeuvre , suis vraiment fan des Krostons , je me demande si maintenant c’ est pas plus interressant de l’ autre coté dans le Walhalla , sûrement plus fun qu’ ici , bon , journée merdique .........

    Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    9 juillet 2005 15:02, par Marianne

    Comment exprimer ce que je ressent. Paul , tu nous a quitté, c’est dur de savoir que plus jamais nous ne nous écrirons pour nous raconter un peu de tout, 15 ans de courrier, et maintenant cela sera le silence, mais tu resteras toujours dans nos coeur .

    Mes pensées vont vers Germaine a qui je souhaites beaucoup de courage.
    j’espère de tout coeur que la haut tu retrouves tes potes disparus eux aussi .

    Bobo est orphelin..... nous aussi

    Marianne Greco

    Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    11 juillet 2005 11:36, par Philippe Jarbinet

    Comme beaucoup de dessinateurs d’ici et d’ailleurs, je suis très ému par la disparition de Paul. C’était un homme vraiment bien, qui, pour avoir vécu les grandes années de la BD, les années où on ne se prenait pas encore au sérieux mais où on faisait sérieusement son travail, savait de quoi il parlait quand on parlait de l’âpreté du métier.
    Plus important que tout le reste, il était simple avec tout le monde. Il avait certainement une face plus sombre, comme nous tous, mais je n’ai pas connu ce côté-là.
    Relisons Bobo et les Krostons, ces histoires bien foutues qui nous ont donné envie de faire ce métier. Je ne sais pas où vont les "dessineux" quand ils meurent mais en tout cas, ils laissent une vraie trace de leur passage sur terre. Merci, Paul.
    Avec toute mon affection,
    Philippe (qui a, lui aussi, habité Olne)

    Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    13 juillet 2005 20:31, par Marianne GRECO

    Je voudrais ajouter simplement ceci au message précédent que j’ai fais. J’ai écris a la commune de Olne pour un petit hommage a notre ami Paul Deliege, et aujourd’hui je reçois ce message

    Madame Lemière,( Greco)
    Nous ouvrons sur notre site 1 carnet de condoléances pour Monsieur
    Deliège.
    Merci de votre mail et merci pour lui.
    Bien à vous

    Véronique Lomré
    Commune d’Olne
    info@olne.be
    087/26.02.71.

    Alors je vous demanderais d’aller simplement ajouter un petit message en mémoire de notre ami Paul Deliège.
    merci d’avance .

    Répondre à ce message

    • Répondu par andre le 2 août 2005 à  13:17 :

      j ai 73 ans j ai adore les krostons et bobo
      les dessinateurs sont heureusement eternel
      condoleances
      a delhaise vieux medecin au coeur jene grace a la bd

      Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    22 juillet 2005 23:05, par Nicolas Anspach

    Le journal SPIROU n°3513 du 10 août prochain rendra hommage à Paul Deliège.

    Répondre à ce message

  • > Décès de Paul Deliège : Bobo est orphelin.
    18 août 2005 18:16, par Thierry Plas

    Je suis sincèrement désolé d’apprendre le décès d’un homme
    qui m’a tant amusé quand j’étais gamin, et je le suis resté, un gamin, à cause de Deliège et les autres du Spirou des 60’s...

    Dès mini récits aux albums en passant par les Krostons (et leur
    père, sosie de Marc Aryan...hihihi), Deliège m’a toujours séduit, et sa "patte" était d’une très grande habileté, mine de rien...

    Bravo Paul !

    Thierry Plas du groupe Machiavel

    Répondre à ce message