Des thrillers pour la jeunesse ? La collection Frissons chez Jungle, et consorts…

6 octobre 2018 0 commentaire
  • Les termes de thriller, d'horreur, et de jeunesse, sont rarement associés. Pourtant, de plus en plus de maisons d’éditions s’y essaient, tant il semble y avoir une réelle attente du côté d’un lectorat pré-ado qui a parfois du mal à se positionner entre les albums jeunesse et une littérature plus adulte. Retour sur un phénomène qui n’est pas qu’une simple mode.

Alors que les jeunes ados sont assaillis d’images parfois très violentes sur Internet, les réseaux sociaux ou encore les jeux vidéo, la BD reste assez classique dans ses choix graphiques et scénaristiques pour ce type de public.

Des thrillers pour la jeunesse ? La collection Frissons chez Jungle, et consorts…

Quelques pépites sortent du lot : la série Seuls, publiée aux éditions Dupuis, de Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann, qui met depuis 11 tomes déjà des enfants face à leur possible mort et à un au-delà sans adultes, et qui a récemment été adapté au cinéma, ou encore la très bonne série du Collège noir, par Ulysse Malassagne, publié par Grafiteen, où des enfants terribles font face à des créatures fantastiques qui ne pensent qu’à les dévorer. Dans un autre style, alliant humour et gore, la série Tizombi, chez Bamboo, par Christophe Cazenove et William est à signaler. Enfin, on ne saurait terminer cette courte liste, forcément incomplète, sans citer l’incontournable comics Courtney Crumrin, de Ted Naifeh, dont la version française est publiée chez Akiléos, où une petite peste est confrontée à des phénomènes qui donneraient des cheveux blancs à n’importe quel aventurier aguerri.
Par contre, l’adaptation en BD de la collection de romans Chair de poule, chez Bayard jeunesse, est très inégale et ne mérite pas que l’on s’y attarde plus que de raison.

Les éditions Jungle ont créé une collection dédiée à ce style, Frissons, qui comporte déjà cinq titres. Il faut dire que leur coup d’essai a été un coup de maître avec La brigade des cauchemars, dont nous nous sommes déjà fait l’écho du tome 1, Sarah, sur ActuaBD. Le second tome, Nicolas, approfondi cet univers. Franck Thilliez est à la hauteur de sa réputation et son scénario se complexifie beaucoup. Les héros gagnent en profondeur, même si le personnage titre se fait voler la vedette par celui qui sera sans doute le grand méchant de la série, Léonard. Mais là encore, toutes les surprises sont possibles, l’album se termine d’ailleurs sur un beau rebondissement. Le dessin de Yomgui Dumont est toujours à la hauteur, parfaitement adapté à l’ambiance de la série.
Autre titre, Texto maudit, un one shot de Tanguy Ferrand et Renz. Quatre adolescents, pour plaisanter, envoient un texto à un soi-disant démon.

Sauf que celui-ci répond et commence à prendre possession des adultes de leur entourage. Un album assez classique dans sa construction mais efficace, alliant nouvelles technologies et surnaturel. Le thème du « smartphone maudit » est devenu un classique de la littérature pour ados.
Le quatrième titre laisse plus perplexe. Il s’agit du premier tome des Détectives du surnaturel, Une bête au collège, par Naïma Zimmermann et Alicia Jaraba. La nuit, un loup géant rôde dans les couloirs du collège. Les jeunes employés des Détectives du surnaturel portent leurs soupçons sur le gardien et son chien. Outre le fait que de jeunes ados soient des enquêteurs chevronnés soit sujet à cautions, l’album se termine sans que l’énigme ne soit résolue, et les héros sont envoyés sur une autre enquête (le prochain tome ?). Mais gageons que tout s’éclairera dans le prochain album, c’est en tous cas à souhaiter.

Enfin, le dernier album paru fait appel à une peur enfantine très répandue : celle des poupées vivantes. Très loin de Toy story, Le réveil des poupées de Michel-Yves Schmitt et Maud Begon mélange expériences scientifiques crapuleuses, personnages sans morale et d’autres au caractère bien trempé, pour un titre bien mené qui tient le lecteur en haleine jusqu’au bout. Une fin, d’ailleurs, à laquelle on ne s’attend pas et assez ouverte, même si l’album se suffit à lui-même.
Dans l’ensemble, une collection de bonne tenue, à suivre avec attention, avec un titre phare de qualité qui tient ses promesses.

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

.
Lire l’interview des auteurs de Seuls sur ActuaBD et accéder aux différents articles parus sur les différents tomes de la série et l’adaptation cinématographique

Chronique sur le tome 1 de Tizombi

Sur la série Courtney Crumrin, lire les différentes chroniques parues sur ActuaBD :
-  Courtney Crumrin et les choses de la nuit
-  Courtney Crumrin et l’assemblée des sorciers
-  Courtney Crumrin et le royaume des ombres
-  Portrait du sorcier en jeune homme

Commander La Brigade des cauchemars T.1 – Sarah à la FNAC

Commander La brigade des cauchemars T.2 - Nicolas chez Amazon ou à la FNAC

Commander Texto maudit chez Amazon ou à la FNAC

Commander Les détectives du surnaturel T.1 – Une bête au collège à la FNAC

Commander Le réveil des poupées chez Amazon ou à la FNAC

En vignette : Les détectives du surnaturel T.1, Une bête au collège, dessin de Alicia Jaraba.

  Un commentaire ?