Actua BD
Le site de référence pour la bande dessinée francophone





Disparition de Joe Simon, co-créateur de Captain America
16 décembre 2011

Partager sur Facebook Citer sur votre blog Version imprimable de cet article

Disparition de Joe Simon, co-créateur de Captain America

Joe Simon, qui forma un tandem magique avec Jack Kirby, notamment dans la création de « Captain America », est décédé hier à New York dans sa 98e année. C’était une légende du comic book.

Disparition de Joe Simon, co-créateur de Captain America
Le mythique Captain America qu’il crée en décembre 1940 avec Jack Kirby.
(C) DC Comics

On l’apprend par le Kirby Museum, la disparition jeudi 14 décembre de Joe Simon, après une courte maladie de six semaines, à l’âge vénérable de 98 ans. Il était un des fondateurs de l’industrie du comic book, œuvrant principalement avec Jack Kirby, « the King ».

De son vrai nom Hymie Simon, il était né en 1913 à Rochester (New York) d’une famille juive originaire de Leeds (Royaume-Uni). Son père avait un petit atelier de confection au premier étage duquel le jeune Hymie habitait avec sa mère, son frère Isaac et sa sœur Beatrice.

Après des études de graphisme, il fit ses premiers travaux dans des revues universitaires puis dans le quotidien local, le Rochester Journal-American où il géra un temps la section des comics. Il travailla ensuite comme graphiste pour plusieurs quotidiens avant de rencontrer Lloyd Jacquet qui packageait des bandes dessinées parues dans les quotidiens dans l’une des premières publications de comic book, Funnies. On lui assigna la réalisation de ses premières BD de Western.

Quatre jours plus tard, il rejoignait l’équipe de Timely de Martin Goodman (future Marvel) où on lui demanda de produire ses premiers super-héros dont Fiery Mask qu’il signa du pseudonyme de Gregory Sykes.

JPEG - 16 ko
Un duo de rêve : Jack Kirby et Joe Simon
Photo DR - Kirby Museum

Un tandem de rêve avec Jack Kirby

C’est à ce moment qu’il rencontre Kirby dont le père était également tailleur. Il l’invita à le rejoindre dans le petit bureau qu’il avait loué à New York situé à un endroit stratégique entre les différents éditeurs de comics de l’époque. Ce duo de bosseurs allait faire parler de lui.

Arrive la création de Captain America (Déc. 1940) qui se vend à près d’un million d’exemplaires, ce qui assoit la réputation des deux hommes et qui vaut à Simon de rejoindre la direction éditoriale de Timely. La créativité du duo, en particulier celle de Kirby qui invente véritablement une nouvelle grammaire graphique, bien plus spectaculaire que celle héritée d’Alex Raymond ou d’Harold Foster, contribue à révolutionner cette industrie encore balbutiante.

Mais une brouille avec Goodman pour des questions financières poussa Simon à quitter Timely pour rejoindre National Comics (future DC Comics), l’éditeur de Superman et de Batman.

Avec Kirby, il travailla sur Captain Marvel, sur Sandman et créèrent ensemble le personnage de Manhunter.

JPEG - 34.1 ko
Après guerre, le studio Simon & Kirby multiplia les collaborations dans tous les genres avec énormément de succès.
(c) DC Comics

La guerre leur permet de surfer sur le succès grâce aux récits de Boy Commandos, dont les ventes flirtent avec le million d’exemplaires et se placent en troisième position après Superman et Batman. C’est un moment d’une intense production pour le duo que n’entrave pas le passage de Simon sous les drapeaux, heureusement sur le territoire américain.

À la tête de leur propre studio, Simon et Kirby assument tous les genres à la mode : les comics d’horreur, de romance, de western, de guerre, ou les Crime Comics alors en pleine expansion.

Mais en 1955, à la suite du contrecoup sur les ventes provoqué par la censure des comic books, Simon bifurqua vers la publicité, comme Eisner trois ans plus tôt, reformant brièvement le duo avec Kirby sur la création de The Shield en 1959.

Dans les années 1960, il continua la production de comics publicitaires et lança un concurrent à Mad Magazine, Sick, qui l’occupe une dizaine d’années.

Refusant de s’inféoder aux leaders du secteur, s’attachant à produire des créations propres, Simon revint cependant dans une nouvelle collaboration avec Kirby en 1974 avec une nouvelle incarnation du Sandman.

Les dernières années, il se tourna vers la peinture et la commercialisation de ses anciens travaux graphiques. Sa dernière grande intervention publique eut lieu en 2007 lorsque Marvel décida de donner la mort au Captain America.

Le Comic Con de San Diego lui attribua une place dans le Hall of Fame en 1999.

JPEG - 148.5 ko
Une page du duo Kirby/Simon dans les années 1940
DR

En médaillon, Joe Simon à San Diego en 2006. Photo : DR Wikipedia

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

5 Messages de forum : Participez à la discussion





Commande Albums - Qui sommes-nous ? - Rédaction - Conditions d'utilisation - Régie - Site réalisé avec SPIP