Financement participatif et côtes de mailles : découvrez Gent Rebelle

1er décembre 2016 3 commentaires
  • Cette fois, nous allons vous parler d’un projet BD à financer qui devrait titiller tous les amoureux d'univers médiévaux fantastiques et de styles graphiques marqués. Sortez les manteaux et les portefeuilles : l'hiver arrive, Gent Rebelle aussi !

Sandawé a dans ses tiroirs quelques titres de Medieval Fantasy qui font vachement envie. Le premier de ces projets à venir porte le doux nom de Gent rebelle et n’est plus qu’à 20% de son objectif fixé à 34 000 euros pour le 31 janvier 2017.

Se déroulant en 1424, dans une France secouée par la guerre de Cent Ans, Gent Rebelle suit la quête de rédemption de Ramsus d’Arquiel, un chevalier mercenaire porté sur la boisson et de son écuyer Crapouillet, un nain à la langue bien pendue. Loin d’incarner l’esprit chevaleresque tel qu’on peut se le représenter, Ramsus va tâcher de retrouver son honneur perdu en récupérant le bétail volé de paysans pris à la gorge par la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. Il va alors débuter un périple épique et sanglant sur fond d’Histoire de France avec un léger goût fantastique.

Financement participatif et côtes de mailles : découvrez Gent Rebelle

Ne vous fiez pas aux airs d’album jeunesse de Gent Rebelle : ses dessins ronds et ses couleurs chatoyantes servent à contrebalancer un propos noir et une violence omniprésente, comme si on avait affaire à l’enfant caché de Game of Thrones et d’Adventure Time. Il faut dire qu’au XVe siècle, ça ne rigolait pas trop et les coups d’épée partaient aussi vite qu’une épidémie de peste.

Travaillant sur ce projet depuis plusieurs années, l’auteur Tanguy Pietri a réussi à lui construire une identité unique et puissante, aussi bien graphiquement qu’au niveau de sa narration.

N’hésitez pas à financer ce projet sur Sandawé avant le 31 janvier 2017. Sa parution est certes d’ores et déjà garantie mais tout denier supplémentaire permettra à l’éditeur de fournir le plus bel objet possible !

(par Fabrice FADIGA)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :