Harley Quinn : Little Black Book - Par Amanda Conner & Collectif - Urban Comics

10 janvier 2018 0 commentaire
  • Harley Quinn fait équipe avec Wonder Woman, Superman ou encore Lobo, jouant le rôle auprès d’eux d’improbable et d’incontrôlable acolyte. Une mini-série déjantée et irrévérencieuse, dans la ligne droite des aventures contemporaines de la célèbre Arlequin, constituant un excellent point d’entrée aux lecteurs curieux de les découvrir.

Ce nouveau récit complet sur Harley Quinn fait en quelque sorte suite au précédent, où elle faisait équipe avec Power Girl : les auteurs reprennent l’idée de « coéquipière d’un jour » en l’associant à un personnage différent à chaque épisode.

L’album [1] propose ainsi six histoires de 48 pages, toutes écrites par le duo Amanda Conner et Jimmy Palmiotti, mises en images par une équipe graphique quant à elle distincte à chaque fois (une dizaine d’artistes ont été réunis). La mini-série explore différents type d’histoire, voire de folie, où Harley va s’associer, dans l’ordre, à Wonder Woman, à Green Lantern, à Zatanna, aux DC Bombshells, à Superman et enfin à Lobo.

Nous retrouvons d’abord une aventure avec Amanda Conner au dessin, un fait devenu trop rare qui mérite donc d’être signalé. Harley désire aider Wonder Woman, visée par des malfrats qui ont planifié de la gazer avec un puissant sédatif… et notre chère Harley ne trouve pas mieux pour la protéger que de la gazer en premier pour prendre sa place !

Harley Quinn : Little Black Book - Par Amanda Conner & Collectif - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Une entrée en matière qui donne le ton du personnage : une indéniable bonne volonté mise à mal par des manières un peu trop brutales et expéditives ! Suit une rencontre avec Green Lantern plus anecdotique, sans doute l’épisode le plus faible du lot, jouant surtout sur l’esprit de destruction d’Harley, la rencontre avec Hal Jordan se contentant du minimum.

Celle avec Zatanna, en revanche, une histoire de fantômes, se révèle plus intéressante et sympathique, avec une nouvelle amitié pleine d’espiègleries, qui démontre que la folie d’Harley surpasse le machiavélisme des pires démons.

L’épisode avec les DC Bombshells, une série mettant en scène des versions alternatives et rétro des héroïnes DC durant la Seconde Guerre mondiale, se révèle plus structurée et classique, la folie d’Harley y trouvant en fin de compte un exutoire bien connu.

© DC Comics / Urban Comics

L’épisode avec Superman, dessiné par Neal Adams, parodiant son célèbre Superman Vs. Muhammad Ali, y voit le dernier fils de Krypton et Harley se disputant le titre de champion de la Terre afin de combattre lors d’un match décidant du destin de la planète.

Enfin, la rencontre avec un Lobo et une Harley presque totalement nus, échoués sur une planète déserte, peuplée uniquement de monstres complète un programme qui ne fait pas dans la dentelle.

© DC Comics / Urban Comics

Le partie graphique, bien qu’un peu inégale, demeure dans l’ensemble agréable et diversifiée, s’accordant bien au ton des histoires. Les situations se veulent parodiques, avec un ton irrévérencieux et féroce qui se moque gentiment des super-héros que rencontre Harley. C’est souvent potache, porté par une violence cartoon bon enfant, même si la série reste réservée à un public adulte ! Harley tient ici surtout le rôle de l’enfant terrible voulant bien faire mais qui manque singulièrement de manières et de bon sens.

Sur le fond et la forme, rien de très original par rapport à la série régulière : les amateurs passeront un excellent moment, les détracteurs de cette version du personnage seront confortés dans leurs opinions. Quant aux autres, ils y trouveront une bonne porte d’entrée dans son univers, surtout que la série « DC Rebirth » débarque ce mois-ci en librairie !

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Harley Quinn : Little Black Book. Scénario : Amanda Conner et Jimmy Palmiott. Dessin : Amanda Conner, John Timms, Mauricet, Joseph Michael Linsner, Billy Tucci, Flaviano, Neal Adams & Simon Bisley. Traduction Benjamin Rivière. Urban Comics, collection "DC Deluxe". Sortie le 17 novembre 2017. 255 pages. 22,50 euros.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

Harley Quinn "The New 52" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique de Harley Quinn & Power Girl,
- Lire la chronique du tome 3.
- Lire la chronique du tome 4,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 6.

Retrouvez Power Girl de Amanda Conner & Jimmy Palmiotti sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2.

[1Les épisodes contenus dans Harley Quinn : Little Black Book sont :
- Harley’s Little Black Book #1-6 (décembre 2015 à mars 2017).

  Un commentaire ?