Hermiston T1 – Par Jean Harambat – Futuropolis

23 mars 2011 0 commentaire
  • Avec le premier volet de son adaptation d’un roman inachevé de Stevenson, Jean Harambat confirme qu’il est un excellent raconteur d’histoires.

Parce qu’il s’est opposé publiquement à une condamnation à mort, l’impétueux lord anglais Archibald Hermiston est envoyé en exil par son père, un juge londonien intransigeant. Forcé à méditer sur ses idées progressistes dans les vertes landes britanniques, Archibald se passionne pour les récits pittoresques de sa vieille servante Kristie. Dans ces contrées reculées et très pieuses, la relation qui naît entre Hermiston et Christina, la jeune nièce de Kristie, fait grincer des dents. La visite du perfide Frank, envoyé par le vieux juge, va compliquer la situation.

Robert-Louis Stevenson est une Rolls Royce pour les scénaristes : on ne compte plus les nombreuses adaptations de ses romans et nouvelles ( L’Ile au trésor, L’étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde, Le Maître de Ballantrae,…). Pour autant, il s’agit de dompter cette mécanique de précision en réussissant le passage du texte à l’image. C’est clairement le cas dans ce Hermiston, où Jean Harambat s’empare sans esbroufe de la moelle du récit. Le dessin ne provoque pas l’extase de l’œil, mais Harambat, déjà lauréat du Prix 2009 de la Bande Dessinée Historique du festival de Blois, confirme un réel talent de conteur. Le second volume sera peut-être plus périlleux puisqu’il s’agira de donner une conclusion inédite à ce roman inachevé. Mais jusqu’ici, le contrat est parfaitement rempli.

Hermiston T1 – Par Jean Harambat – Futuropolis
Un extrait de "Hermiston"
© Harambat - Futuropolis

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?