Jean-Claude Bartoll, un maître de la docu-fiction en bande dessinée

30 avril 2011 0 commentaire
  • On connaissait l’autofiction chère à L’Association, l’auto-bio d’Ego comme X, la BD reportage de Joe Sacco, voici maintenant la BD de « docu-fiction » dont le Grand Reporter Jean-Claude Bartoll est un éminent représentant très présent en ce moment dans l’actualité des librairies.
Jean-Claude Bartoll, un maître de la docu-fiction en bande dessinée
"9/11" de Corbeyran, Bartoll, Jeff - Editions 12bis

Grand Reporter pour des agences de presse internationales et pour la télévision, ayant créé fin 1993, sa propre société de production audiovisuelle, Jean-Claude Bartoll a la gueule du baroudeur : massive, imposante et éternellement hâlée.

Ce passionné de thrillers et de géopolitique qui a parcouru le globe sur la trace des réseaux criminels internationaux en tout genre a, depuis dix ans, mis ses connaissances au service de la BD, un peu comme le retraité des services secrets John Le Carré l’avait fait pour les romans d’espionnage.

Cela donne des séries très thématisées : Insiders, une infiltration au long cours dans la mafia internationale (8 volumes, Dargaud), Mekong, récit d’aventure en Indochine (2 vol., Dargaud), L’Agence, un groupe spécialisé dans la traque contre les trafiquants d’œuvre d’art (4 vol., Casterman ), Mortelle Riviera, une histoire de magouille politico-maffieuse (3 vol. , Glénat), Terra Nostra Org, un thriller géopolitique à préoccupation humanitaire (3 vol. Glénat), Diamants, une enquête sur la face sombre du monde lumineux des pierres précieuses (3 vol., Glénat), Terroriste, un polar d’anticipation au nom transparent (2 vol., Glénat) de même que Mafia & C° (un tome, 12bis) dans oublier Le Dernier des Schoenfeld qui s’intéresse à un héritage sur arrière-fond de collaboration pendant la Seconde Guerre mondiale.

La marque de fabrique de Bartoll est sa façon de décrypter les évènements du monde en en révélant les rouages les plus secrets et les plus inavoués.

JPEG - 128.5 ko
"9/11" de Corbeyran, Bartoll, Jeff - Editions 12bis
JPEG - 10.2 ko
"Mossad : Opérations spéciales", scénario de Bartoll, dessins de Rovero - Ed. Jungle Thriller

Dans 9/11, dessiné par Jef, qu’il réalise en collaboration avec le scénariste Corbeyran (2 vol. 12bis), on découvre tout le back-ground géopolitique des attentats du 11 septembre et notamment les relations exactes entre le gouvernement américain et Oussama Ben Laden, entre ce dernier et la clique de pétroliers texans menée par G.W. Bush et les émirs du pétrole. C’est entraînant, fascinant et furieusement informatif sur les rouages de la politique internationale.

Dans sa toute nouvelle série Mossad : Opérations spéciales (Jungle Thriller, dessins de Rovero), il se penche sur l’un des services secrets les plus fantasmatiques de la planète, celui de l’état israélien, le Mossad.

C’est sacrément documenté et d’autant plus intrigant qu’il s’agit d’un sujet tous les jours présents dans l’actualité. Le moins que l’on puisse dire, à la lecture de ce premier volume, c’est qu’ils ne sont pas brillants, nos maîtres-espions qui se font damer le pion par des services syriens surentraînés. Mais s’il n’y avait pas d’échecs, de part et d’autre on le suppose, où serait l’intérêt ?

Sans verser dans une systématique théorie du complot, Bartoll nous livre les clés d’une compréhension différente de l’actualité où la raison d’état et la préservation d’intérêts particuliers prime bien souvent sur toute considération morale.

JPEG - 110.4 ko
"Mossad : Opérations spéciales", scénario de Bartoll, dessins de Rovero - Ed. Jungle Thriller

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Commander « 9/11 T2 : Projet Bojinka » sur Amazon ou à la FNAC

Commander « Mossad T1 » sur Amazon ou à la FNAC

En médaillon, photo de J-Cl. Bartoll. DR. (c) Dargaud

  Un commentaire ?