Jean Dufaux, les mots derrière l’image

25 novembre 2006 0 commentaire
  • La Ville de Reims en partenariat avec les Editions Dargaud propose depuis le 7 novembre de voyager dans l'univers de Jean Dufaux. Le vernissage de l'exposition "Les mots derrière l'image" qui se décline dans trois sites de la cité des Sacres, avait lieu ce vendredi 24 novembre.

Hier soir, au pied de la Cathédrale, près de 200 personnes entouraient Jean Dufaux pour le vernissage de l’exposition dont il fait l’objet à Reims. Le pays du champagne rend ainsi hommage à un scénariste prolifique qui totalise plus de 170 albums à son actif, dont Rapaces (dessin Enrico Marini), Murena (dessin Philippe Delaby), Complainte des Landes perdues (dessin Grzegorz Rosinski), Djinn (dessin Ana Mirralès), Jessica Blandy (dessin Renaud), Giacomo C. (dessin Griffo), Niklos Koda (dessin Olivier Grenson), Ombres (dessin Lucien Rollin), Double Masque (dessin Martin Jamar), les Rochester (dessin Philippe Wurm)...

Pour Florian Chappuy et Mélanie Casajus les maîtres d’œuvre de cette exposition, "c’était l’occasion de mettre en avant un scénariste. La bande dessinée, comme la plupart des narrations littéraires, raconte avant tout une histoire. Même quand il s’agit d’autofiction ou d’autobiographie, c’est l’histoire d’une vie qui se dessine. Jean Dufaux fait partie des scénaristes européens qui ont su construire au fur et à mesure des albums et des séries un univers singulier cohérent et déployer des thématiques fortes et récurrentes que nous avons essayé de reproduire à travers l’exposition. Son œuvre aujourd’hui compte par la quantité et par la qualité : qualité du découpage, de l’intrigue, du suspens (héritage du 7ème art), travail en symbiose avec des dessinateurs talentueux…"

Jean Dufaux, les mots derrière l'image
Florian Chappuy et Mélanie Casajus

L’exposition qui réunit plus de 250 planches et dessins originaux se découpe en thèmes majeurs : les couleurs de l’étrange, portraits de femmes, images du pouvoir, figures du temps et de l’histoire, et enfin la littérature.

"Je ne vis pas dans le présent mais toujours dans le futur. Actuellement je travaille sur les projets 2008. Avec cette exposition, c’est la première fois dans ma carrière que j’ai l’occasion de "m’arrêter" et de jeter un coup d’œil en arrière. Cela me permet de d’avoir un regard neuf, celui du lecteur, sur les planches. Ce qui me frappe, c’est le plaisir sensuel de retrouver une planche qui a échappé à l’écriture et aux techniques de dessin." confie Jean Dufaux, visiblement très heureux de cette exposition. L’auteur souligne d’ailleurs la confiance partagée avec Florian Chappuy et Mélanie Casajus, point de départ essentielle d’une telle aventure.

JPEG - 175.2 ko
Les premiers travaux de J. Dufaux publiés dans Tintin

"Nous ne voulions pas que le scénariste s’efface derrière le dessinateur. Nous voulions mettre en avant le travail d’écriture et de découpage. Il nous a fallu plus d’un an pour rassembler toutes les pièces présentées. Faire une exposition sur un scénariste, c’est travailler avec une multitude de dessinateurs. Heureusement, tous ont été ravis de notre projet et se sont beaucoup impliqués. Il en va de même des éditeurs, et notamment des éditions Dargaud, qui nous ont soutenus et aidés." souligne Florian Chappuy.

JPEG - 119.7 ko
Olivier Grenson écoute attentivement les commentaires de J. Dufaux

Des animations multimédias, un site internet, des projections de documentaires et de films permettent une approche plus personnelle de Jean Dufaux et de son univers artistique. L’auteur s’est particulièrement impliqué puisqu’il se prête au jeu du dialogue avec le public lors de rencontres-débats thématiques. Le 17 novembre dernier, il s’agissait d’évoquer les passerelles entre cinéma et bande dessinée. Le 8 décembre, "le métier de scénariste" réunira autour de Jean Dufaux, Jean-David Morvan et Didier Convard. Le 9 décembre, Jean Dufaux partagera son expérience professionnelle avec des jeunes amateurs de la région. Enfin, le 16 décembre, le scénariste parlera de ses auteurs favoris de littérature et demandera à deux comédiens de prêter leurs voix pour lire des textes choisis.

Une version virtuelle de l’exposition est proposée sur le site internet de la Bibliothèque de Reims.

JPEG - 149.2 ko
Patrick Hourcade (Glénat), Lucien Rollin et Jean-David Morvan

Pour ce vernissage, de nombreux éditeurs, dessinateurs et amis avaient fait le déplacement : François Pernot (Dargaud-Lombard), Yves Schlirf (Dargaux Bénélux), Patrick Hourcade (Glénat), Philippe Delaby, Ana Mirallès, Olivier Grenson, Lucien Rollin, Edouard Aidans, Martin Jamar, Renaud, Bruno Di Sano, le marnais Jean Solé et le rémois de l’étape Jean David Morvan.

JPEG - 117.1 ko
Jean Dufaux et François Pernot
JPEG - 205.7 ko
Ana Mirralès
auteur de Djinn
JPEG - 124.7 ko
Jean Dufaux et Mario Rossi, adjoint au maire de la Ville de Reims
JPEG - 123.7 ko
Jean Dufaux et Yves Schlirf
JPEG - 92.5 ko
l’affiche dessinée par Rosinski

L’exposition se partage sur trois lieux ; la Médiathèque Cathédrale, la Bibliothèque Carnégie et la Médiathèque Croix-Rouge. Pour plus de renseignements (horaires, dates, lieux, se reporter au site internet ou contacter le +33 (0)3 26 35 68 00.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Photos © L. Boileau

  Un commentaire ?