Jour J - Mai 68 (édition spéciale) - Par Duval, Pécau, Damien & Mr Fab - Delcourt

6 avril 2018 1 commentaire
  • Fin Mai 1968, la France est au bord de la révolution sociale. La collection Jour J a imaginé deux uchronies aboutissant à une France éclatée. Recueil enrichi de 8huit pages pour les 50 ans de la Révolte étudiante, qui présente les deux albums parus en 2011 et 2012.

29 mai 1968 : De Gaulle a disparu et la France semble en vacance de pouvoir... Dans la réalité, le président français est revenu et les élections du mois suivant l’ont -provisoirement-conforté dans son fauteuil de chef de l’État. Pécau et Duval, explorant deux scénarios alternatifs, imaginent d’un côté une victoire des étudiants gauchistes aboutissant à une sorte de République parisienne autonome ; de l’autre, un véritable conflit sanglant en France, entraînant une occupation internationale digne du Berlin de 1945.

Le déferlement éditorial célébrant les 50 ans de mai 68 a largement commencé côté essais, et la BD a déjà fourni deux albums, le témoignage de l’historien Patrick Rotman paraissant en même temps que ce recueil. Les scénaristes, exploitant une situation pas si absurde, plantent deux décors qui ont dû, à l’époque, faire frémir dans l’Hexagone. Mais ils présentent un point commun : la mainmise des Américains, experts en manipulation et en maîtrise militaire. À chaque fois, ils finissent par dicter leur loi, trouvant des alliés de circonstance, plaçant leurs agents au bon endroit au bon moment.

Jour J - Mai 68 (édition spéciale) - Par Duval, Pécau, Damien & Mr Fab - Delcourt
© Delcourt 2018

Les deux récits s’appuient sur un dessin solide, notamment celui de MR. Fab, dont le Paris coloré d’utopiques années 1970 libertaires déploie de magnifiques planches. En revanche, ses portraits des célébrités de l’époque, Cohn-Bendit et Chirac, sont ratés, contrairement à Mitterrand, assez réussi.

La trame des scénarios n’est pas avare de complots cyniques, et n’épargne pas le monde politique français, tout en utilisant avec jubilation certaines réalités bien concrètes. Quant au cahier supplémentaire, revenant aux événements réels de Mai 68, il présente un témoignage d’un proche du Général, très pertinent, et des éléments historiques clairs et élargissant le propos.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :