Julie Rocheleau : une autrice canadienne au Musée d’Art Contemporain de Lyon

9 juin 2018 0 commentaire
  • Pour la première fois, le Musée d'Art Contemporain de Lyon accueille une autrice de bande dessinée en résidence. La québécoise Julie Rocheleau a réalisé en public et en direct une fresque surréaliste et a investi l'espace du musée de ses illustrations et de ses planches originales.

Déjà présente dans la région en 2017 au festival Jazz à Vienne pour la première édition de « Traits de Jazz », un événement qui associe jazz et bande dessinée, la québécoise Julie Rocheleau est de retour pour une résidence au Musée d’Art Contemporain de Lyon dans le cadre du Lyon BD Festival.

Il s’agit de la seconde collaboration entre ces deux institutions. En 2016 le musée avait présenté une exposition autour de la maison d’édition L’Association. « Adhérez à L’Association » exposait notamment 25 ans de publications méconnues réservées aux adhérents de l’Association, ainsi que des travaux inédits réalisés par les fondateurs (Trondheim, Killofer, Stanislas...)

Julie Rocheleau : une autrice canadienne au Musée d'Art Contemporain de Lyon
Illustrations érotiques - Par Julie Rocheleau

Pour ce nouveau projet, Thierry Prat, le directeur de production, souhaitait accueillir un ou une artiste pour une résidence d’une dizaine de jours afin de donner naissance à une création originale. Mathieu Diez, organisateur de Lyon BD, lui a montré le travail de Julie Rocheleau, qui l’a immédiatement séduit : «  La collaboration a été très simple, elle avait carte blanche. Elle m’a envoyé un dessin préparatoire, qui a donné ensuite la fresque que vous pouvez voir aujourd’hui. » L’exposition présente cette fresque ainsi que des planches originales et de nombreux travaux d’illustration de l’autrice canadienne

Photo par Lise Lamarche

Planches de "Betty Boob" - Par Julie Rocheleau

Nous avons pu rencontrer Julie Rocheleau lors du vernissage du « Scaphandrier à cheval ». Il lui a fallu plus de cinq jours pour peindre ce scaphandrier fantasque, qui se veut une synthèse de ses précédents travaux. On retrouve sur les murs des planches originales de ses albums La Petite Patrie, La Colère de Fantomas et Betty Boob, mais aussi des travaux d’illustration réalisés pour « Traits de jazz » et des dessins érotiques.

Betty’s many boobs - installation par Julie Rocheleau

Julie Rocheleau a également chiné parmi les vide-greniers de la Croix-Rousse afin de récupérer divers objets pour son installation « The many boobs of Betty », inspirée de sa dernière bande dessinée Betty Boob, scénarisée par Véro Cazot, pour lequel les autrices ont remporté le Prix Albéric-Bourgeois, remis au meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur canadien. Dans cet album, l’héroïne Élizabeth subit une ablation d’un sein suite à un cancer. Loin de dissimuler son opération, elle parvient peu à peu à l’accepter et même à la revendiquer en plaçant les postiches les plus loufoques sur sa cicatrice.

En accord avec l’esprit burlesque présent dans Betty Boob, Julie Rocheleau propose au public un petit jeu inspiré des fêtes foraines : il faut, les yeux fermés, placer au bon endroit un objet improbable muni d’une ventouse : un cœur, un crabe (symbole du cancer), un klaxon, un déboucheur ventouse, ramené directement de Montréal. Un excellent moyen d’entrer dans le ton de l’œuvre et d’aborder avec humour le sujet douloureux du cancer du sein.

Couverture de "Betty Boob" - Par Julie Rocheleau

Julie Rocheleau nous parle de son exposition "Le Scaphandrier à cheval :
Pendant ma résidence, je voulais faire une synthèse de mes travaux. La fresque n’a pas de référence directe à mes autres œuvres, mais il y a une cohérence des thèmes. On y retrouve surtout de l’humour et un côté surréaliste, le thème des poissons que j’ai développé dans mes illustrations.

La couleur est très importante pour moi, à côté des planches originales de Fantomas, j’ai tenu à ce que figurent quelques impressions en couleur, car j’ai pensé la planche ainsi, avec les couleurs.

Quels sont les univers que vous développez dans vos travaux ?

Mon travail en bande dessinée dépend beaucoup du scénariste. Par exemple La Petite Patrie est l’adaptation d’un roman québécois réaliste, il s’agit du parcours initiatique d’un petit garçon à Montréal. Mais, dans mes derniers albums, on retrouve beaucoup de fantaisie. Fantomas n’est pas vraiment une histoire fantastique, c’est surtout très improbable, quant à Betty Boob c’est un album très « cartoony », il y a beaucoup de passages oniriques.

Quels sont vos projets en cours ?

Après Betty Boob et son succès, j’ai été très sollicitée et j’ai eu besoin de faire une pause avant d’enchaîner sur un autre projet, je me suis concentrée sur du travail d’illustration. Mais j’ai déjà un projet de bande dessinée qui sera publié chez La Pastèque. Il s’agit d’une relation entre un père et un fils qui tourne au vinaigre, tout se déroulera pendant un trajet en voiture, en huis clos, avec beaucoup d’humour noir.

Fresque Le Scaphandrier à cheval

Le MAC accueille également dix auteurs et autrices qui viendront dessiner des œuvres de la collection permanente le samedi 9 juin 2018 après-midi. Les œuvres ainsi créées seront ensuite exposées dans le musée le dimanche. Les dix dessinateurs et dessinatrices sont Sankha Banerjee, Edmond Baudoin,Lucie Castel, Jean Dytar, Elosterv, Hunt Emerson, Geoffroy Monde, Gilles Rochier, Juan Saenz Valiente, Julia Zejn.

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Julie Rocheteau - "Le Scaphandrier à cheval"
Musée d’Art Contemporain de Lyon
Cité Internationale, 81 Quai Charles de Gaulle, 69006 Lyon

L’exposition est visible du 9 juin 2018 au 8 juillet 2018. Une visite en compagnie de la dessinatrice est proposée samedi 9 juin à 14h30, suivie d’une séance de dédicace à la librairie du musée.

  Un commentaire ?