Kedamame - Par Yukio Tamai - Glénat Manga

8 février 2018 0 commentaire
  • Le Japon médiéval, durant l'époque de Kamakura. Des meurtres bestiaux agitent la capitale du nouveau shogunat. Et un modeste saltimbanque pourrait bien se trouver lié, d'une manière ou d'une autre, à ces horreurs. Un récit qui de l'enquête verse rapidement dans l'action et le fantastique.
Kedamame - Par Yukio Tamai - Glénat Manga
Kokemaru le manchot, un simple saltimbanque ?
Kedamame 2014 © Yukio Tamai

Car notre héros, pauvre manchot ayant rejoint une troupe itinérante de Kugutsu, des danseuses, se révèle rapidement doté d’un étrange pouvoir : de son membre coupé poussent des excroissances animales qui le transforment plus ou moins complètement en véritable chimère. Et il ne semble pas le seul à pouvoir ainsi se métamorphoser. Ce qui permet à une structure narrative du type de l’enquête de se déployer dans un premier temps, Kokemaru se voyant soupçonné des crimes commis à Kamakura.

Mais au-delà de cette base finalement classique - un héros doté d’un pouvoir surnaturel, qui plus est missionné pour protéger un personnage féminin - Kedamame se distingue par plusieurs éléments intéressants.

Des meurtres sordides sur lesquels enquête un samouraiï
Kedamame 2014 © Yukio Tamai
Voilà un héros qui cache bien certains cartes maitresse dans sa manche... à commencer par un bras chimérique !
Kedamame 2014 © Yukio Tamai

Le premier d’entre eux tient au contexte historique choisi. Le shogunat de Kamakura, au XIIIe siècle, offre un cadre original, notamment sur le plan social, culturel et politique, puisque se jouent alors des tensions entre le pouvoir assuré par le Shogun et les lignées impériales pourchassées. D’ailleurs, travail éditorial pertinent et précieux, plusieurs notes discrètes mais décisives accompagnent la lecture et permettent de correctement appréhender ce contexte historique.

Autre qualité remarquable, le dessin de Yukio Tamai. Si les visages demeurent un peu passe-partout, un véritable soin est apporté aux corps - beautés féminines ou monstruosité masculine - et aux décors, le plus souvent détaillés avec minutie. À cela s’ajoute un travail sur l’ambiance avec des jeux de contrastes efficaces.

Reste pour le moment une histoire qui pêche par manque d’originalité. Le premier volume peut faire office d’introduction. Mais comme la série ne fait que quatre tomes, il lui faudra développer son propos avec énergie et trouver véritablement quelque chose à nous raconter.

Nos héroïnes des danseuses d’une troupe de Kugutsu
Kedamame 2014 © Yukio Tamai

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

Kedamame T1. Par Yukio Tamai. Traduction Yohan Leclerc. Glénat Manga, collection Seinen. Sortie le 7 février 2018. 224 pages. 7,60 euros.

Découvrir en ligne le premier chapitre de ce manga

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?